Tous les articles / Nos championnats / Un septième bout énorme élève la Suisse à la médaille de bronze au Mondial Ford

Un septième bout énorme élève la Suisse à la médaille de bronze au Mondial Ford

Sept a été le numéro chanceux pour Peter de Cruz et ses coéquipiers suisses dimanche après-midi. Le quatuor suisse a pris les devants dans un match serré, marquant quatre points clés au septième bout pour l’emporter 7-5 sur l’Américain John Shuster et mettre la main sur la médaille de bronze au Mondial 2017 de curling masculin, présenté par Service Experts.

La Suisse célèbre son triomphe de la médaille de bronze dimanche. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

«Le déchiffrage de la glace a été capital,» a dit de Cruz à propos du septième bout tout important. «Je pense que la glace a changé un peu de caractère, est devenue plus rapide. Nous avons su contrôler un peu mieux nos lancers, comparé aux Américains. Ils ont commis quelques grandes erreurs qui nous ont permis de marquer des points.»

Après avoir patienté en blanchissant les deux premiers bouts, les Suisses ont scellé l’affaire au septième bout : ils ont jonché la maison de pierres, de sorte qu’il y avait 10 pierres en jeu pour les tirs de skip. Shuster faisait face à quatre marqueurs suisses, et lorsque sa longue sortie en a atteint seulement une, Benoît Schwarz, qui lance les pierres de quatrième pour la Suisse, n’avait qu’à exécuter un frapper-et-rester facile pour quatre points.

Les États-Unis capitaine John Shuster regarde le tir de son équipe, alors que Peter de Cruz regarde le saut suisse. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

«Nous avons mis trop de pesanteur à plusieurs de nos placements, et nos adversaires ont réussi des coups clés pour s’en tirer,» a remarqué Shuster à propos du septième bout. «Franchement, si mon dernier tir avait courbé un centimètre de moins, ç’aurait été un placement pour un point. C’est comme ça le curling.

«Nous avons bien fait en gagnant six parties consécutives (au tournoi à la ronde) pour accéder aux éliminatoires, mais évidemment les éliminatoires elles-mêmes ont été décevantes.»

De Cruz, Schwarz, le troisième Claudo Pätz, le premier Valentin Tanner, le remplaçant Romano Meier et l’entraîneur Claudio Pescia ont concédé un vol d’un point au premier bout, mais ils ont compensé cette erreur initiale avec deux points au deuxième bout. Par la suite, ils ont adopté une démarche patiente et conservatrice, débouchant sur les coups décisifs au septième bout.

«Nous avons bien joué tout au long de la partie,» a indiqué de Cruz. «Pendant la première moitié, nous ne sommes pas arrivés à placer les pierres aux endroits voulus. Nous avons enfin achevé les résultats souhaités au septième bout et cela a plus ou moins bouclé la boucle sur le bout.»

Schwarz affirme que la médaille de bronze est un grand accomplissement pour cette jeune équipe; un quatuor suisse différent avait terminé avec un dossier 4-7 à l’édition 2016 du Mondial, et n’avait pas accédé aux éliminatoires, ceci en dépit d’avoir l’avantage de jouer chez eux à Bâle, Suisse.

«Nous sommes vraiment ravis,» a-t-il dit. «Il faut avouer que c’est un grand soulagement puisque nous avons été soumis à beaucoup de pression cette semaine. Nous avions besoin de nous qualifier aux Jeux Olympiques et nous tenions à bien faire. Cela a été une excellente semaine. Nous avons passé un temps agréable avec les partisans et les bénévoles. C’est une expérience qui restera dans nos souvenirs pour bien des années à venir.»

Les supporters suisses ont eu beaucoup de courage pour dimanche. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

Au match pour la médaille d’or à 18h00, fuseau horaire des Rocheuses, le Canadien Brad Gushue sera en quête de son premier titre mondial lorsqu’il s’affrontera au double champion du monde, le Suédois Niklas Edin.

La Suisse avait déjà vaincu Shuster, son troisième Tyler George, deuxième Matt Hamilton, premier John Landsteiner, le remplaçant Joe Polo et l’entraîneur Phill Drobnick par la marque de 11-4 à l’éliminatoire Page 3-4 samedi.

La Suisse et les États-Unis avaient terminé le tournoi à la ronde avec un dossier identique 8-3 pour se partager le troisième rang, derrière le Canada à 11-0 et la Suède à 9-2.

«Il n’est pas surprenant que les équipes occupant les trois premiers rangs à l’ordre de mérite finissent sur les marches du podium,» a déclaré de Cruz. «Nous sommes contents d’où nous en sommes, et maintenant nous devons apprendre à vaincre les tout meilleurs au monde.»

Pour les ventes de billets et d’autres informations sur l’évènement, visitez le http://www.curling.ca/2017worldmen/

TSN (RDS2 en français), radiodiffuseur en exclusivité de la Saison des Champions Curling Canada, assurera une couverture complète du Mondial Ford 2017.