Tous les articles / Nos championnats / Double or pour les équipes néo-écossaises au Championnat canadien des moins de 18 ans

Double or pour les équipes néo-écossaises au Championnat canadien des moins de 18 ans

SAINT ANDREWS, N.-B. — Une saison déjà remarquable pour le curling jeunesse en Nouvelle-Écosse a été couronnée en double or samedi soir aux installations W.C. O’Neill Arena.

Les équipes médaillées d’or de la Nouvelle-Écosse aux Championnats canadiens de curling des moins de 18 ans 2018. Retour, passez Graeme Weagle, vice-capitaine Owen Purcell, deuxième Jeffrey Meagher, Scott Weagle et l’entraîneur Anthony Purcell. Devant, les filles, Isabelle Ladouceur, la vice-capitaine Emilie Proulx, la deuxième Kate Callaghan, la meneuse Makayla Harnish, la remplaçante Elsa Nauss et l’entraîneur Brian Rafuse. (Photo, Curling Canada / Mark Finley)

Les équipes néo-écossaises ont mis la main sur toutes les deux médailles d’or au Championnat canadien de curling des garçons et filles de moins de 18 ans — c’est d’ailleurs la deuxième année d’affilée où une seule et même association membre a raflé les deux titres masculin et féminin; le Nord de l’Ontario a accompli l’exploit l’an dernier à Moncton.

Ces médailles d’or viennent s’ajouter aux médailles de la même couleur récoltées par Kaitlyn Jones et son quatuor de Halifax au Championnat canadien New Holland 2018 de curling junior, à Shawinigan, Que., puis au Mondial 2018 de curling junior à Aberdeen, Écosse.

Graeme Weagle et son quatuor de garçons de Chester, Nouvelle-Écosse, ont remporté la finale masculine dans une décision 10-6 sur l’Albertain Ryan Jacques (Edmonton), alors que l’équipe d’Isabelle Ladouceur, basée à Lower Sackville, a triomphé 4-3 sur la Saskatchewanaise Skylar Ackerman (Moose Jaw) à la finale féminine.

La Nouvelle-Écosse (Weagle avait l’appui de son vice-capitaine Owen Purcell, qui lance les pierres de quatrième, deuxième Jeffrey Meagher, premier Scott Weagle et l’entraîneur Anthony Purcell) a affiché 3-2 sur le tournoi à la ronde avant de signer quatre victoires d’affilée aux séries éliminatoires.

«Étant donné que c’est notre premier championnat national, nous avons été un peu chancelants pour commencer; il a fallu du temps pour nous habituer à la glace et à l’atmosphère, mais advenu les éliminatoires, nous avions trouvé notre rythme et nous avions une meilleure concentration,» a remarqué Weagle. «Mes gars ont apporté leur meilleur jeu aujourd’hui.»

Cet excellent niveau de jeu était évident dès les premières manches; la Nouvelle-Écosse a marqué deux points pour amorcer l’affrontement, et a tenu l’Alberta à un seul point en deuxième manche.

À la troisième manche, la Nouvelle-Écosse a exécuté huit lancers parfaits et a tiré parti de quelques erreurs importantes de la part de son adversaire albertain pour inscrire cinq points – la cerise sur le gâteau étant un joli frappé à effet extérieur pour déloger une pierre adverse partiellement gelée et maintenir le marqueur.

«C’était assez surprenant, à vrai dire,» a remarqué Weagle. «Nous pensions qu’il y avait la possibilité de deux ou trois points, à supposer un bon lancer. Mais ces cinq points-là nous sont tombés du ciel.»

La Nouvelle-Écosse a ajouté un vol de trois points en quatrième manche, ce après quoi ce n ‘était qu’une question du temps avant que les médailles d’or tendaient du cou des garçons néo-écossais.

«C’est génial, incroyable; c’est un rêve à moi,» a remarqué Weagle. «Les gars ont travaillé si fort, et nous sommes vraiment fiers de nous-mêmes.»

Curieusement, le quatuor de Weagle est basé au Chester Curling Club, le même club qui nous a donné le quatuor de Mary Fay, qui a remporté les titres juniors féminins canadien et mondial en 2016.

«Quand j’ai vu Mary Fay gagner un titre national, ça m’a vraiment impressionné,» a déclaré Weagle. «Chester est une très petite ville, et le fait que nous avons une championne nationale (puis mondiale), c’est fou. Et c’est encore plus fou que nous soyons champions nationaux nous aussi maintenant.»

Jacques était appuyé par son vice-capitaine Dustin Mikush, deuxième Gabriel Dyck, premier Michael Henricks et l’entraîneur Bernie Panich.

Au match pour la médaille d’or féminine, le vent a tourné à la suite de deux doublés consécutifs de la part de la Nouvelle-Écosse, pour élever Ladouceur, sa vice-capitaine Emilie Proulx, deuxième Kate Callaghan, première Makayla Harnish, la remplaçante Elsa Nauss et l’entraîneur Brian Rafuse au sommet du podium.

La Saskatchewan a blanchi les trois premières manches avant d’enregistrer un doublé en quatrième manche. Mais la Nouvelle-Écosse est passée à l’offensif après la pause de la mi-temps, nouant la marque avec un doublé en cinquième manche, suivi par un vol de deux points en sixième manche.

«Nous avons adopté une démarche plus agressive et évidemment cela a marché,» a indiqué Ladouceur. «Certainement nous avons réussi de bons lancers; la Saskatchewan en a réussi de bons aussi, mais la chance nous a souri aujourd’hui et nous avons eu le dessus.

«C’est vraiment super; c’est un objectif vers lequel nous travaillons depuis le début de la saison, et nous sommes comblées maintenant.»

Quelle est la clé du succès récente de la Nouvelle-Écosse en curling jeunesse? C’est assez simple, au dire de Ladouceur.

«Nous savons que nous voulons gagner, et nous sommes prêts à bosser pour y parvenir,» a-t-elle dit. «Tout le monde ici en Nouvelle-Écosse essaie d’être les meilleurs, donc il y a beaucoup de monde qui travaille dur dans notre province.»

Le champion en titre des garçons de moins de 18 ans, le Nord-Ontarien Jacob Horgan, a retrouvé les marches du podium cette année. Son quatuor sudburois (vice-capitaine Max Cull, deuxième Nicholas Bissonnette, premier Shane Robinson et l’entraîneur Gerry Horgan) s’est accroché à la médaille de bronze, victorieux 4-1 sur le Terre-Neuvien Ryan McNeil Lamswood, de St. John’s (vice-capitaine Coleton Vriesendorp, deuxième James Trickett, premier Alex Phillips et l’entraîneure Laura Phillips).

Au match pour la médaille de bronze chez les filles, l’Albertaine Ryleigh Bakker (Calgary) a marqué trois points à la huitième manche pour prévaloir 5-3 sur l’Ontarienne Madelyn Warriner (Listowel).

Bakker avait l’appui de sa vice-capitaine Hannah Phillips, deuxième Rhiley Quinn, première Hannah Airey, la remplaçante Elysa Crough et l’entraîneure Allison Earl. La formation ontarienne consistait en la vice-capitaine Sarah Bailey, deuxième Brianne Donegan, première Shannon Warriner et l’entraîneur Bruce Cox.

Entre-temps, le tournoi de double mixte a pris fin samedi pour les joueurs et joueuses qui ne se sont pas qualifiés aux éliminatoires.

Au match pour la médaille d’or, le duo de Jaycee Terrick (Manitoba) et Braden Fleischhacker (Saskatchewan), avec l’entraîneur David Murphy (Î.-P.-É.) a prévalu 4-2 sur Lauren Ferguson (Î.-P.-É.) et Troy Chong (C.-B.) et l’entraîneur Dave Trickett (Terre-Neuve-et-Labrador).

Le couple fille-fille de Melodie Forsythe (N.-B. hôte) et Alexa Smallwood (Yukon), et l’entraîneur Verne Anderson (Saskatchewan) s’est accroché à la médaille de bronze avec un gain 5-3 sur le duo mixte de Lexie Murray (Î-P.-É.) et Jayden Bindig (Saskatchewan) et l’entraîneur Bryan Miki (C-B.)

Samedi a également vu la remise des Prix du franc-jeu Balance Plus (votés par les arbitres) :

Filles :
Capitaine – Annkatrin Perron, Québec
Troisième – Carly Smith, Nouveau-Brunswick hôte
Deuxième – Chantel Hoag, Saskatchewan
Première – Piper Croisier, Nord de l’Ontario
Entraîneur – Bruce Cox, Ontario

Garçons :
Capitaine – Ryan McNeil Lamswood, Terre-Neuve-et-Labrador
Troisième – Adam Tracy, Nouveau-Brunswick
Deuxième – Gabriel Dyck, Alberta
Premier – Colin MacKenzie, Î.-P.-É.
Entraîneur – Bryan Miki, C.-B.