Tous les articles / Nos championnats / Le Nouveau-Brunswick clôture son Tournoi Scotties sur une note positive

Le Nouveau-Brunswick clôture son Tournoi Scotties sur une note positive

PENTICTON, C.-B. – Après être écartées de justesse de la ronde du championnat, Sylvie Robichaud et son équipe néo-brunswickoise se sont affirmées à la tête de la ronde du classement.

Vendredi matin, dans l’aréna South Okanagan Events Centre, le Nouveau-Brunswick (Moncton) a triomphé sur Terre-Neuve-et-Labrador, dirigée par Stacie Curtis, par la marque de 8-4, pour s’accrocher au neuvième rang au classement du Tournoi des Cœurs Scotties 2018.

Capitaine de l’Équipe Nouveau-Brunswick, Sylvie Robichaud (Curling Canada/Andrew Klaver photo)

En dépit de son dossier gagnant (4-3) en Groupe A du tournoi à la ronde préliminaire, le Nouveau-Brunswick a terminé au cinquième rang. Sous ce nouveau format de compétition à 16 équipes et à deux tournois à la ronde, quatre équipes de chaque groupe de huit accèdent à la ronde du championnat, et en conséquence Robichaud, sa troisième Melissa Adams, deuxième Nicole Arsenault Bishop, première Kendra Lister et l’entraîneur Ellery Robichaud se sont vus éliminés de la course.

Après avoir inscrit une série de quatre gains pour amorcer le tournoi à la ronde, Terre-Neuve-et-Labrador (St. John’s) affichait 4-3 en Groupe B, mais s’est inclinée devant l’Ontario jeudi matin dans un bris d’égalité pour décider laquelle des deux équipes continuerait dans la ronde du championnat.

Ainsi, ces deux équipes qui avaient terminé en cinquième place dans leur groupe respectif se sont affrontées vendredi matin à la séance d’affrontements croisés A-B, afin de décider non seulement le classement final du tournoi mais également le nombre de points que chaque équipe récolterait dans le cadre du Système de classement des équipes canadiennes.

«Nous n’avons pas ménagé nos efforts. Il y avait toujours 500 dollars en jeu pour nos, donc nous avons joué pour gagner, et pour le facteur de fierté. Nous voulions terminer sur un dossier 5-3. Nous voulions montrer que nous méritions une place à la ronde du championnat, mais notre dossier a été juste en deçà du chiffre magique,» a dit Robichaud, qui avait ouvert une avance 5-1 au cours des quatre premières manches contre les Terre-Neuviennes, et qui n’avait pas eu à se soucier par la suite. «Nous avons beaucoup appris au cours de cette semaine. Nous allons tirer beaucoup de leçons valables du Tournoi Scotties, et nous allons en user pour l’an prochain.»

Dans la bataille des sixièmes rangs, pour décider les 11ème et 12ème places, la Saskatchewan, dirigée par Sherry Anderson, 54 ans, a vaincu un groupe d’adolescentes douées d’Alma, Que., sous la direction d’Émilia Gagné, dans une décision 9-7. Il y a eu pas mal de points marqués dans ce match. La Saskatchewan (Saskatoon) a ouvert la marque sur un doublé à la première manche, mais le Québec a riposté avec rien moins de cinq points en deuxième manche. Anderson a enregistré deux points en troisième manche et en a volé trois en quatrième manche. À la conclusion de quatre manches, le pointage 7-5 avait déjà achevé le niveau attendu d’un match entier.

«Cela va montrer ce que nous nous devons de faire pour devenir plus précises, plus fortes. Ce n’est pas que nous ayons mal joué, pas vraiment, pas toute la semaine. C’est que nous n’avons pas apporté le niveau de précision nécessaire. Si vous voulez mettre une pierre à tel ou tel endroit, il faut y parvenir, ou presque, sinon vous allez payer cher. C’est un processus d’apprentissage, et j’espère que nous en avons tiré des leçons,» a déclaré Anderson, dont c’est la huitième présence au Tournoi Scotties.

Elle dirigeait une équipe de jeunes femmes qui participaient à leur premier championnat national. Karlee Korchinski, 22 ans, est la première, et Krista Fesser, 23 ans est la deuxième; sa jumelle Kourtney complète l’équipe comme troisième.

Kourtney Fesser (à droite) et Sherry Anderson de l’Équipe Saskatchewan (Curling Canada/Andrew Klaver photo)

«Tout le monde doit vivre cette expérience d’initiation, n’est-ce pas? On ne peut pas s’attendre à y venir pour la première fois et être complètement à l’aise. La plupart des débutantes ici ne dominent pas; elles essuient quelques défaites. La plupart des équipes traversent cette même étape chancelante, donc ça fait partie de la courbe d’apprentissage pour elles, et je suis certaines qu’elles retourneront au Scotties à l’avenir,» a affirmé Anderson, qui avait également l’appui de la remplaçante Kim Schneider et l’entraîneur Rick Folk.

Les deux équipes affichant 1-6 se sont affrontées pour décider les 13ème et 14ème places au classement. Kerry Galusha et sa bande des Territoires du Nord-Ouest (Yellowknife), ont tiré du positif d’une campagne décevante, triomphant 9-7 sur la Prince-Édouardienne Robyn MacPhee (Charlottetown).

Le Yukon, sous la direction de Chelsea Duncan, de Whitehorse, a prévalu sur le Nunavut (Iqaluit) par la marque de 9-4 pour s’accrocher au 15ème rang au classement. Christianne West, qui avait amorcé le Tournoi Scotties au poste de remplaçante sur l’équipe nunavoise, a lancé les pierres de quatrième, prenant la place de la capitaine Amie Shackleton, et la troisième Geneva Chislett a commandé les lancers.

Le Tournoi des Cœurs Scotties continue 2018 avec des séances à 14h00 et à 19h00 (toutes les heures sont indiquées au fuseau horaire du Pacifique).

Les résultats en temps réel, le classement et les statistiques du Tournoi des Cœurs Scotties 2018 sont disponibles au www.curling.ca/scoreboard/

TSN et RDS2 (plus une diffusion en temps réel sur ESPN3 aux États-Unis) assureront une couverture complète du Tournoi des Cœurs Scotties 2018. Visitez le www.tsn.ca/2017-18-curling-broadcast-schedule-1.593081 pour consulter l’horaire de diffusion.

Pour les ventes des billets au Tournoi des Cœurs Scotties 2018, visitez le www.curling.ca/2018scotties/tickets/