Tous les articles / Nos championnats / La Nouvelle-Écosse accède à la demi-finale du Tournoi Scotties

La Nouvelle-Écosse accède à la demi-finale du Tournoi Scotties

PENTICTON, C.-B. – Deux victoires de plus, et Mary-Anne Arsenault pourrait récolter pour la Nouvelle-Écosse, et pour elle-même, son premier titre depuis 14 ans au Tournoi des Cœurs Scotties.

Mary-Anne Arsenault (capitaine) and Carole MacLean (alternate) de l’Équipe Nouvelle-Ecosse (Curling Canada/Andrew Klaver photo)

Samedi après-midi au South Okanagan Events Centre, l’équipe néo-écossaise (Dartmouth) a prévalu par la marque de 6-2 sur Tracy Fleury et son quatuor nord-ontarien (Sudbury) pour accéder à la demi-finale du Tournoi des Cœurs Scotties. Il s’agissait de la neuvième victoire d’affilée pour la Nouvelle-Écosse, après que cette province avait subi des défaites à deux de ses trois premiers affrontements au Scotties.

C’est la 13ème fois où Arsenault concourt au Scotties. Elle a remporté le titre à cinq reprises, en tant que deuxième sur l’équipe de Colleen Jones; celle-ci a cumulé six titres canadiens sur ses 21 présences au Scotties, dont la toute dernière en 2004. Depuis lors, Arsenault a dirigé sa propre équipe à trois reprises au Scotties, obtenant un dossier cumulatif de 16-17. Mais cette année, elle en est sortie de la ronde du championnat avec un dossier de 9-2.

«C’était vraiment agréable. Il était beau d’apporter un jeu vraiment solide à ce match. Je suis très fière de mon équipe. Toutes mes coéquipières ont joué formidablement. Si nous faisions face à un obstacle, Jen et Christina (la deuxième Jennifer Baxter et la troisième Christina Black) nous en tireraient, donc ça s’est très bien déroulé» a affirmé Arsenault.
La Nouvelle-Écosse disputera donc la demi-finale, dimanche à 9h00 HP, avec la perdante de l’éliminatoire Page 1-2 de ce soir, entre Équipe WildCard (East St. Paul, Man.), dirigée par Kerri Einarson , et le Manitoba, avec la Winnipégoise Jennifer Jones aux commandes. L’équipe qui gagne à l’affrontement WildCard/Manitoba se qualifie directement à la finale (dimanche à16h00 HP). Ces deux équipes sont d’ailleurs les deux seules qui ont eu le dessus sur la Nouvelle-Écosse cette semaine.

«Nous avons un bout de temps d’ici notre prochaine confrontation pour célébrer notre accomplissement, mais ensuite, nous nous remettons au travail,» a déclaré Arsenault. «À ces deux matchs-là, particulièrement celui contre Jennifer (Jones) nous n’avons pas bien joué, et de même contre Équipe WildCard, mon équipe n’a pas bien joué. Si nous savons apporter le même niveau de jeu que (samedi), nous serons très bien placées.»

Ayant blanchi les trois premières manches de son match contre Fleury, la Nouvelle-Écosse a enregistré un doublé à la quatrième manche, en vertu d’un placement dans le cercle des quatre pieds signé Arsenault. À la cinquième manche, Fleury a été contrainte à enregistrer un point. Puis la Nouvelle-Écosse a élargi son avance à 5-1 lorsqu’Arsenault a exécuté un placement au cercle des huit pieds sur une piste dégagée pour inscrire un triplé. Quand Fleury n’a su marquer qu’un point en huitième manche pour être menée 5-2 sans le marteau, la tâche de voler une victoire s’est avérée trop difficile.

Fleury a eu des difficultés avec la pesanteur de placement, et a joué à seulement 72 pour cent globalement. Arsenault, pour sa part, a joué à 97 pour cent, grâce en partie au travail préparatoire de sa deuxième Jennifer Baxter et sa troisième Christina Black, qui ont toutes deux joué à 88 pour cent.

«Évidemment, nous aurions voulu mieux jouer, mais la Nouvelle-Écosse a été splendide,» a dit Fleury. «(La glace) a été juste un peu plus rapide, et je ne suis pas arrivée à la déchiffrer. Quand j’ai enfin trouvé le bon rythme, c’était un peu trop tard.»

Arsenault, Black, Baxter, la première Jennifer Crouse, la remplaçante Carole MacLean et l’entraîneur Peter Corkum terminent donc la ronde du championnat sur un dossier cumulatif 9-2, incluant des victoires aux huit derniers affrontements. Fleury, sa troisième Crystal Webster, deuxième Jennifer Wylie, première Amanda Gates, la remplaçante Jenna Walsh et l’entraîneure Andrea Ronnebeck ont terminé sur une note 8-3, avec huit victoires sur leurs neuf derniers matchs.

«Nous étions très contentes de notre semaine,» a indiqué Webster. «Évidemment, nous avons été lentes à démarrer, débutant sur une fiche 0-2, donc c’est d’autant plus impressionnant de tenir tête et réaliser un dossier 8-3 étant donné le niveau de ce contingent. Nous avons été un peu à plat aujourd’hui, et nos adversaires par contre ont très bien joué, et voilà le tour est joué.

«Mary-Anne est une joueuse vétérane, et nous savions qu’elle jouerait bien dans un scénario comme celui d’aujourd’hui. Nous savions qu’il fallait être au sommet de notre jeu, et malheureusement nous n’y sommes pas parvenues aujourd’hui.»

(Curling Canada/Andrew Klaver photo)

Fleury a été nommée capitaine de la deuxième équipe des étoiles, la seule joueuse de cet affrontement à être nommée à l’une ou l’autre équipe des étoiles.

Pendant la partie, la capitaine saskatchewanaise Sherry Anderson a été mise à l’honneur comme récipiendaire du prix Marj Mitchell d’esprit sportif, élue dans un vote parmi les joueuses. C’est la quatrième fois où elle s’est valu ce prix.

Le Tournoi des Cœurs Scotties 2018 se poursuit samedi soir, avec l’éliminatoire Page 1-2 qui se dispute à 19h00 (toutes les heures sont indiquées au fuseau horaire du Pacifique). La demi-finale est fixée pour dimanche à 9h00, et la finale se déroulera dimanche à 16h00.

Les résultats en temps réel, le classement et les statistiques du Tournoi des Cœurs Scotties 2018 sont disponibles au www.curling.ca/scoreboard/

TSN et RDS2 (plus une diffusion en temps réel sur ESPN3 aux États-Unis) assureront une couverture complète du Tournoi des Cœurs Scotties 2018. Visitez le www.tsn.ca/2017-18-curling-broadcast-schedule-1.593081 pour consulter l’horaire de diffusion.

Pour les ventes des billets au Tournoi des Cœurs Scotties 2018, visitez le www.curling.ca/2018scotties/tickets/