Tous les articles / Nos championnats / Jennifer Jones égale Colleen Jones pour le plus grand nombre de titres aux Scotties

Jennifer Jones égale Colleen Jones pour le plus grand nombre de titres aux Scotties

PENTICTON, Colombie-Britannique – Jennifer Jones a rejoint l’autre légendaire Jones pour le plus grand nombre de couronnes canadiennes chez les femmes.

(Curling Canada/Andrew Klaver photo)

Jones a remporté son sixième Tournoi des Coeurs Scotties lorsque l’équipe du Manitoba (Winnipeg) a défait une autre équipe manitobaine, équipe wildcard , 8-6. Elle est maintenant égale avec la renommée Colleen Jones pour le plus grand nombre de titres Scotties. C’est également le sixième pour la 2e de Jennifer Jones, Jill Officer. Cependant, c’était la première depuis 2015. Jones a également perdu trois finales.

« Nous avons eu beaucoup de déceptions au cours de ces dernières semaines, » a déclaré Jones, se référant aux essais olympiques en décembre. « On ne sait pas quand ce sera notre dernière année en équipe, alors oui, c’est formidable.

« Nous avons été assez privilégiées quant au nombre de fois que nous avons arboré la feuille d’érable. On ne sait jamais quand ce sera la dernière, alors oui, on se sent assez fortes pour y retourner. »

Égaler Colleen Jones pour le plus grand nombre de titres a été important pour le skip du Manitoba.

« Ce sont des choses dont vous vous souvenez plus tard. Colleen Jones est une des légendes et nous sommes à son niveau maintenant. Ça me rend humble et cela me dérange mentalement, » a déclaré Jones.

Jones, Officer, la première Dawn McEwen et la troisième régulière, Kaitlyn Lawes représenteront le Canada au Mondial Ford féminin 2018 qui se tiendra à North Bay, en Ontario, du 17 au 25 mars.

Shannon Birchard, 23 ans, a été recrutée pour remplacer Lawes qui est occupée à se préparer à concourir aux Jeux olympiques à Pyeongchang, en Corée du Sud, dans les doubles mixtes pour le Canada avec John Morris. Lawes rejoindra Jones à North Bay alors que Birch agira en tant que remplaçante de l’équipe.

Lorsque le dernier lancer de Einarson dans sa tentative au 10e de se cacher sur le bouton a échoué, Jones a levé ses bras en célébration et puis a enlacé Birchard.

« Nous avons recruté Shannon à la dernière minute et de venir et remporter le tournoi et de jouer vraiment bien de bout en bout, avec une couple d’erreurs, nous en sommes très heureuses, » a déclaré Jones. « Nous avons eu de la misère tôt dimanche, mais nous n’avons pas lâché, car vous ne savez jamais ce qui va se passer. Je suis fière de Birchard parce qu’elle a su rebondir; cela a été vraiment chouette de jouer avec elle; je n’ai rien d’autre que du respect pour elle. »

En même temps qu’elles s’étreignaient, Officer embrassait sa nièce, la première de l’équipe wildcard, Kristin MacCuish. Elles se sont accrochées à l’une l’autre pour une longue période de temps, ne voulant pas se laisser, les deux en sanglots.

« J’ai ressenti beaucoup d’émotions parce que je jouais contre ma nièce. Jouer contre elle, ne rend pas la tâche facile, » a déclaré Officer quelques minutes plus tard quand elle tentait d’essuyer ses larmes qui n’arrêtaient pas de couler. « C’est tellement dur, je suis tellement fière d’elle et de son équipe. Elles ont si bien fait. Mais je suis fière de nous pour avoir été combattives. Ce n’était pas notre meilleur match de la semaine. Nous avons joué beaucoup de meilleurs matchs. Jen a effectué de gros lancers.

Einarson, la troisième Selena Kaatz, la deuxième Liz Fyfe et MacCuish ont remporté le match wildcard contre Chelsey Carey de Calgary, il y a 10 jours pour la 16e et dernière place dans le tournoi Scotties.

« Nous contrôlions le match et je savais que j’avais manqué ce lancer bon pour trois (au second bout) qui allait me hanter et il l’a fait, ce qui a été malheureux. Mais ça arrive, » a déclaré Einarson qui a été battue par Jones lors du match pour la médaille de bronze dans son premier Scotties en 2016. « J’ai essayé de lui laisser un coup difficile au 10e et, encore une fois, elle n’avait pas à lancer sa dernière pierre et c’est malheureux parce que je voulais vraiment qu’elle la lance. Je n’avais pas vraiment un coup pour cacher ma pierre. »

Tout au long du match, l’équipe wildcard était la favorite de la foule au South Okanagan Events Centre.

« Quand ils nous applaudissaient, ça nous donnait beaucoup plus d’énergie pour continuer. C’est vraiment génial. J’apprécie vraiment le support de la foule. Ça vous donne la chair de poule chaque fois qu’ils crient bravo pour vous, » a déclaré Einarson. « Nous avons bien joué. Nous avons raté quelques coups que nous voudrions reprendre, mais c’est OK. Je suis vraiment fière de mon équipe et de moi-même pour avoir si bien fait cette semaine. »

Il s’agit de la première année du format à 16 équipes révisé de Curling Canada et la première fois qu’un match wildcard est utilisé pour déterminer la 16e équipe et Einarson en a profité pleinement. Le même système sera utilisé au Brier 2018 à Regina le mois prochain.

Avant ce Tournoi Scotties, Einarson n’avait pas battu Jones en 17 essais, mais elle l’a battue 9-4 dans un match des préliminaires, mercredi soir. Jones, cependant, est revenue avec une victoire de 9-7 dans le match éliminatoire Page 1-2 pour passer directement à la finale. Einarson a dû vaincre Mary-Anne Arsenault, de la Nouvelle-Écosse, 12-9 en demi-finale dimanche matin.

« C’était plaisant de voir ces jeunes joueuses illuminer la scène nationale, » a déclaré Jones de la performance de Einarson. « Elles ont joué tout un match. »

Pour le classement et les statistiques du Tournoi des Cœurs Scotties 2018, allez à www.curling.ca/scoreboard/

(Curling Canada/Andrew Klaver photo)