Tous les articles / Nos histoires / Blogue d’Équipe Canada Pyeongchang 2018 : Kevin Koe

Blogue d’Équipe Canada Pyeongchang 2018 : Kevin Koe

Par Kevin Koe (capitaine de l’équipe canadienne de curling masculin)

Nous nous sommes qualifiés aux éliminatoires, et nous éprouvons des sentiments de soulagement et de joie, tout en même temps.

Photo, World Curling Federation/Curling Canada/Michael Burns

Évidemment, nous avons connu des hauts et des bas. Nous avons très bien démarré, avec un dossier 4-0, et ça roulait comme des roulettes. Et ensuite, il y a eu les trois défaites d’affilée, et soudainement on se disait mais comment ça se fait que nous nous trouvons dans cette position, nous devons nous battre pour accéder aux éliminatoires. Donc il est réconfortant d’avoir rebondi avec deux gains au moment où nous en avions vraiment besoin. Nous serons fins prêts pour les demi-finales. Les Américains se sont surpassés dans notre affrontement au tournoi à la ronde et ils nous ont vaincus, donc il faut absolument apporter notre meilleur jeu à la demi-finale contre eux (jeudi à 6h00 HE sur CBC).

À vrai dire, il est bon d’avoir été mis au défi comme nous l’avons été. Si par contre tout va bon train et on ne se heurte à aucune adversité tout au long de la semaine, puis soudainement un revers survient durant les éliminatoires, il est possible qu’on ne sache pas y réagir, on ne se débrouille pas trop bien. Évidemment, nous avons navigué des écueils cette semaine; nous avons essuyé des défaites. Mais nous jouons bien, et je pense que nos serons en pleine forme jeudi.

Photo, World Curling Federation/Curling Canada/Michael Burns

Cela me réchauffe le cœur de voir le soutien que les partisans canadiens apportent à l’équipe de Rachel; je suis certain qu’elles l’apprécient à l’issue d’une semaine vraiment difficile. Personne ne se sent plus déçu qu’elles; je suis conscient de combien de temps et d’effort elles investissent dans le jeu, et l’importance que cet évènement revêt pour elles. Peu importe les résultats de cette semaine, c’est raisonnablement une des meilleures équipes féminines au monde. Mais de temps à autre dans le curling, pour quelque raison que ce soit, on se démène pour trouver un niveau de confort à un évènement, et ça commence à troubler la confiance. Cela arrive à tout le monde; cela m’est arrivé. Et malheureusement cela leur est arrivé, cette semaine.

Mais elles ont lutté, et il s’en est fallu de très peu qu’elles réussissent. Elles ont joué de tout leur cœur pour le Canada. Elles se remettront de ce revers; c’est une équipe de premier ordre, et nous nous sentons fiers et reconnaissants de les avoir eues comme coéquipières aux Jeux Olympiques.

Nous avons pu donner à Scott du temps sur la piste aujourd’hui durant l’affrontement avec le Danemark, et j’en suis très content. Ça fait un bon bout de temps que Scott est dans ce rôle de remplaçant, et c’est un coéquipier de premier ordre. C’est le meilleur cinquième qu’on puisse demander, et il a participé à beaucoup de matchs pour notre équipe cette année, et au fil des années. Il fait tant de travail dans les coulisses. Il nous aide à garder l’esprit positif, il nous appuie, et c’est un joueur chevronné de son propre chef, pendant son temps sur l’équipe de Ferbey : il apporte une vaste expérience qui nous est très valable.

Donc c’était très beau de lui donner du temps sur la glace; je suis certain qu’il a tiré beaucoup de plaisir de l’expérience, et c’était très satisfaisant de notre part de le voir jouer aux Jeux Olympiques.

(Kevin Koe est le capitaine de l’équipe canadienne de curling masculin aux Jeux Olympiques d’hiver. Ce sont ses premiers Jeux. Visitez régulièrement le curling.ca pour lire les blogues et reportages des athlètes et entraîneurs canadiens qui participent aux Jeux Olympiques d’hiver)