Tous les articles / Nos nouvelles / Mark Ideson: C’était encore un autre match anxieux pour nous

Mark Ideson: C’était encore un autre match anxieux pour nous

La situation est devenue plus claire en ce qui concerne les éliminatoires jeudi, alors que le Canada a complété encore un autre retour en force contre la Finlande.

En vertu de ce gain, le Canada termine le tournoi à la ronde sur un dossier 9-2, pour partager la tête du classement avec la Corée du Sud, et la Chine aussi. Les Coréens auraient le dessus sur le Canada en bris d’égalité puisqu’ils ont vaincu les Canadiens en compétition directe.

«Certainement, nous sommes contents,» a déclaré le skip canadien, Mark Ideson. «Si au début de la semaine on nous avait dit que nous aboutirions à une fiche 9-2, nous l’aurions accepté volontiers.»

Mark Ideson made to clutch shots in the 8th end to seal the win over Finland. (Photo: Canadian Paralympic Committee)

Mark Ideson made to clutch shots in the 8th end to seal the win over Finland. (Photo: Canadian Paralympic Committee)

Dans un style qui lui est devenu typique, Équipe Canada a amorcé le match en se creusant un déficit de plusieurs points puis s’est rachetée à la deuxième moitié de la partie. Cette fois, la Finlande a volé un doublé et un point unique aux deux premières manches avant que le Canada ne se mette en branle.

«C’était encore un autre match anxieux pour nous, mais nous sommes contents d’où nous en sommes,» a remarqué Ideson.

Le résident de London, Ont. espère que tous ces matchs serrés vont préparer les nerfs à la ronde des médailles, où son adversaire sera soit la Norvège, soit la Chine.

«Je pense que c’est avantageux, le fait d’avoir disputé tant de chaudes batailles, le nombre de fois où nous avons été obligés de produire des points lorsque nous affichions un déficit,» a indiqué Ideson. «Je pense que cette expérience ne pourrait que nous aider pour aborder le prochain affrontement.»

Maintenant, le Canada est sur une trajectoire de confrontation avec la Chine en demi-finale. Une victoire lui garantirait une médaille d’or ou d’argent tandis qu’une défaite le mettrait dans le match pour la médaille de bronze.

Quel que soit le résultat, Ideson dit que la pression ne relève pas du fait qu’une médaille est en jeu.

«Maintenant, la pression provient du fait que nous jouons chacun pour les autres membres de l’équipe. Nous avons été un groupe formidable. Et nous sommes une équipe de dix; il ne s’agit pas simplement des cinq joueurs sur la glace,» a-t-il affirmé. «Nous avons un personnel de soutien de premier ordre, qui travaille sans relâche depuis le début de la semaine. Ensemble, si nous suivons le plan, tout ira bien.»