Tous les articles / Nos nouvelles / Le Canada n’était pas dans le coup au match pour la médaille d’or ; la Coupe Continental WFG de retour à Vegas

Le Canada n’était pas dans le coup au match pour la médaille d’or ; la Coupe Continental WFG de retour à Vegas

LAS VEGAS — Ce fut de mauvaises nouvelles, genre de bonne soirée pour les amateurs de curling canadiens, dimanche à Orleans Arena.

Médaillés d’argent aux championnats du monde, de gauche à droite, Resby Coutts, président du conseil de Curling Canada, Brad Gushue, Mark Nichols, Brett Gallant, Geoff Walker, Tom Sallows et l’entraîneur Jules Owchar. (Photo, Curling Canada)

Dans le département des mauvaises nouvelles, l’équipe de Brad Gushue du Canada de St. John’s a raté l’occasion de remporter la médaille d’or deux ans d’affilée au Championnat mondial 361°  de 2018, présenté par Ford du Canada. L’équipe de Gushue de St. John’s — le vice-skip Mark Nichols, le deuxième Brett Gallant, le joueur de tête Geoff Walker, le remplaçant Tom Sallows, l’entraîneur de l’équipe Jules Owchar et l’entraîneur national Rick Lang — s’est inclinée 7-3 devant le Suédois Niklas Edin dans un match revanche de la finale d’Edmonton en 2017.

Dans le département des bonnes nouvelles, on a annoncé pendant le match que la Coupe Continental WFG sera de retour à Las Vegas en janvier prochain. L’événement de quatre jours qui regroupe les meilleures équipes de curling du monde dans une variété de compétitions, y compris le double mixte, les skins et les jeux traditionnels en équipe qui aura lieu  du 17 au 20 janvier, 2019 à Orleans Arena. Les équipes, les détails sur les billets et les informations sur l’hébergement seront annoncés prochainement.

Il y a de fortes chances que les deux équipes sur la glace dimanche soir soient de retour à Las Vegas en janvier prochain, mais c’est une petite consolation pour Gushue qui tentait de devenir seulement le cinquième skip à répéter l’exploit de champion de monde.

« Véritablement déçu, évidemment, » a déclaré Gushue. « Ce n’était pas notre meilleure performance et Niklas et son équipe ont offert un jeu superbe aujourd’hui. Je suppose que la seule chose positive à retenir, c’est que même si nous avions joué un grand match, ils auraient sans doute gagné de la façon dont ils ont joué. Ils formaient certainement la meilleure équipe aujourd’hui. »

C’était le troisième Championnat du monde pour Edin ; il l’a remporté en 2013 à Victoria et à nouveau deux ans plus tard, à Halifax.

Le Canada venait de remporter deux victoires des séries éliminatoires samedi, contre Rich Ruohonen des États-Unis en quart de finale et contre Bruce Mouat d’Écosse en demi-finale.

Mais les Suédois, en tête du classement des préliminaires avec une fiche de 11-1, se sont avérés trop forts en finale. Ils blanchi les deux premiers bouts avant de prendre le contrôle à la fin du troisième quand Edin a réussi un placement bien contrôlé sur une pierre canadienne partiellement enfouie et a marqué deux points.

Au bout suivant, la Suède a doublé son avance lorsque Edin a réussi une spectaculaire double sortie et  Gushue était à court avec son placement.

Et au 5e, ce fut un plus pour les Suédois lorsque Gushue a raté son coup. C’était plus que suffisant, bien que Edin est resté méfiant d’un rebondissement potentiel.

Le suédois Niklas Edin célèbre sa victoire au championnat du monde. (Photo, Fédération mondiale de curling / Steve Seixeiro)

« Il faut compter sur le retour potentiel du Canada, » a déclaré Edin qui est soutenu le vice-skip Oskar Eriksson, le deuxième Rasmus Wranå, le joueur de tête Christoffer Sundgren, le remplaçant Henrik poireau, l’entraîneur de l’équipe Fredrik Lindberg et l’entraîneur national Peja Lindholm. « Ils ont presque rebondi sur nous dans le tournoi à la ronde, alors nous avons essayé de garder notre jeu et de ne pas faire d’erreurs stupides. Nous ne l’avons pas fait, alors ils n’avaient aucune chance de revenir après le vol de deux points. Nous avons joué du parfait curling après cela. Vraiment satisfait de la victoire et la façon dont les gars ont joué toute la semaine. Ce fut une semaine formidable à Las Vegas. »

C’était la huitième médaille d’or au Mondial de curling masculin pour la Suède — deuxième après les 36 gagnées par le Canada.

Pour le Canada, ce fut un 53e podium (un record) dans les 60 ans du Championnat du monde de curling masculin.

Et même si c’était un résultat décevant, Gushue a réussi à mettre le tout en perspective compte tenu des événements d’avant le départ de l’équipe et pendant le Championnat lui-même : la mort de la mère de Nichols, Helen et du grand-père de Gallant, Lorn Burke, ainsi que le tragique accident qui a tué 15 passagers dans le bus de l’équipe des Broncos de Humboldt.

« Il s’agit d’une mauvaise semaine, et notre mauvaise semaine a été médaillée d’argent au Championnat du monde, » a déclaré Gushue. « Nous devons garder cela en perspective, c’est seulement une défaite.

L’équipe se rendra à Toronto mardi pour les championnats du Grand Chelem.

Plus tôt, le dimanche, l’Écosse a remporté la médaille de bronze avec une victoire de 11-4 sur Chang-Min Kim de la Corée du Sud.

Le vice-skip  norvégien, Markus Høiberg a été nommé lauréat du prix Campbell Collie joueur voté pour son esprit sportif.

Le Championnat du monde de curling masculin de 2019 est prévu pour mars – avril au Centre ENMAX à Lethbridge, Alberta. Les forfaits de billets pour tout l’événement sont maintenant en vente ; cliquez ici pour plus d’informations.

Pour les mises à jour de l’équipe du Canada, allez à www.curling.ca. Suivez-nous sur Twitter, @curlingcanada.