Tous les articles / Nos nouvelles / Walker/Muyres, Homan et Koe ont une journée en or à la Coupe du monde de curling

Walker/Muyres, Homan et Koe ont une journée en or à la Coupe du monde de curling

Le Canada s’est affirmé d’une manière grandiose pour amorcer la nouvelle saison de curling. Les formations canadiennes masculine, féminine et double mixte ont inscrit leurs noms dans les registres de l’histoire à la Coupe du monde de curling, remportant chacune sa finale respective pour devenir les tout premiers vainqueurs de chaque évènement. C’est d’ailleurs la première fois où une seule et même nation réalise le balayage de tous les trois évènements.

Laura Walker/Kirk Muyres, Homan de l’équipe, et Koe de l’équipe. (Photo, Fédération mondiale de curling/Celine Stucki)

Laura Walker (Edmonton) et Kirk Muyres (Saskatoon) ont récolté la première des trois médailles d’or pour le Canada au Suzhou Olympic Sports Centre grâce à un gain aux dépens de Sarah Anderson et Korey Dropkin, des États-Unis. L’équipe américaine avait apporté une fiche parfaite à cette finale, la seule équipe invaincue à l’évènement.

Les États-Unis ont ouvert la marque avec un doublé en première manche et le Canada a riposté avec un point en deuxième manche. Et Anderson et Walker ont eu la possibilité de récolter des points multiples à leurs derniers tirs en troisième et en quatrième manche respectivement, mais elles ont fini par en sortir avec un seul point chacune.

Mais le vent a tourné pour favoriser le Canada à la deuxième moitié de la partie et ce, dès les premiers lancers de la cinquième manche. Anderson a tenté un frapper-et-rouler; or c’était bel et bien un frappé, mais il n’y a pas eu de rouler. Sa pierre s’est immobilisée contre une pierre canadienne, et Walker et Muyres en ont tiré parti avec un vol de trois points pour prendre les devants pour la première fois dans la partie, affichant 5-3. Les Américains ont eu la possibilité de nouer la marque en sixième manche, mais leur lancer a dévié et le Canada a volé un point. Walker et Muyres ont ajouté un autre vol d’un point en septième manche, puis en huitième manche ils ont sorti méthodiquement les pierres de leurs adversaires pour sceller la victoire.

«C’était un véritable combat. Les Américains ont apporté un jeu splendide et ils ont mis pression sur nous dès le départ. Je remercie mon partenaire de nous avoir gardés sur la bonne voie. Nous avons tenu ferme et nous sommes comblés,» a affirmé Walker.

Walker et Muyres gagnent 10 000$ (tous les montants sont indiqués en dollars américains) en vertu de cette victoire, et 3 750$ de plus pour leurs gains au tournoi à la ronde.

L’Ottavienne Homan a continué sur le chemin de la victoire canadienne, l’emportant 7-3 sur la Suédoise Anna Hasselborg à la finale féminine de la Coupe du Monde. Le grand écart 7-3 au pointage final cache le fait qu’il a fallu attendre jusqu’aux derniers tirs avant que le match ne se décide.

Homan, sa vice-capitaine Emma Miskew, deuxième Joanne Courtney et première Lisa Weagle ont blanchi la première manche et ont effectué un beau placement pour préparer la voie à un doublé en deuxième manche. En troisième manche, Homan a mis sa dernière pierre à couvert pour amener Hasselborg à essayer une sortie montée. L’effort de la capitaine suédoise e échoué et le Canada a volé un point pour ouvrir une avance 3-0.

Les Canadiennes ont contraint leurs adversaires à un point unique en quatrième manche pour mener 3-1 à mi-chemin de la partie. La Suède était menée mais ne laissait pas de faire pression sur les Canadiennes, obligeant Homan à faire une double sortie pour un point en cinquième manche avant d’inscrire deux points en sixième manche pour réduire le déficit à 4-3. Le Canada a su blanchir la septième manche pour maintenir le marteau à la huitième et dernière manche. La Suède, pour sa part, a profité de la zone de garde protégée, jonchant des pierres devant la maison, cependant Homan et sa bande ont scellé l’affaire avec une sortie difficile pour trois points.

«C’est vraiment grisant. C’est le premier évènement de l’année et je suis vraiment fière de mes coéquipières,» a déclaré Homan juste après sa victoire. «C’était une bataille; toutes les deux équipes ont tellement bien joué. L’équipe d’Anna a été formidable jusqu’à la toute fin, et nous avons dû réussir un coup très compliqué avec un effort d’équipe – le suivi de la trajectoire, les directives, le balayage, tout a été splendide, donc je suis vraiment ravie de la prestation de notre équipe.»

Koe et son quatuor de Calgary ont apporté un jeu solide à leur finale; ils n’ont jamais bronché, et n’ont pas permis à la jeune équipe norvégienne plus d’un point à la fois, triomphant par la marque de 6-5.

Koe et Walstad n’ont pas tardé à se mettre à l’attaque. Koe, son vice-capitaine B.J. Neufeld, deuxième Colton Flasch et premier Ben Hebert ont établi deux marqueurs, obligeant Walstad à effectuer un frappé pour un point en première manche. Le moment percutant pour le Canada est survenu en deuxième manche, lorsque Koe a monté délicatement une pierre adverse vers l’arrière de la maison pour récolter trois points. En troisième manche, la Norvège se voyait à nouveau obligée d’enregistrer un point unique, puis le Canada a ajouté deux points en quatrième manche pour mener 5-2 à la mi-temps.

La deuxième moitié de la partie a été une bataille psychologique; jusqu’à la huitième manche, chacune des deux équipes a enregistré un seul point quand elle avait le marteau. Avec le pointage affichant 6-4, le Canada a gardé la piste ouverte durant la dernière manche, de sorte que tout ce qu’il fallait faire pour gagner était de sortir une pierre adverse. Tout en accordant un dernier point à leur adversaire, les Canadiens ont remporté le match pour devenir les tout premiers champions masculins dans un évènement de Coupe du monde de curling.

«C’était la manche clé,» a remarqué Koe à propos du triplé marqué en deuxième manche. «Après ça, nous avons maintenu le contrôle. Nous n’avons pas vraiment eu de soucis à quelque manche que ce soit. Notre adversaire a eu un lancer malchanceux à son dernier tir; je crois que la pierre a dévié; sinon, nous aurions récolté seulement deux points. Mais la chance nous a souri là et nous en avons profité, et puis nous avons apporté un jeu solide pour le reste.»

Les équipes de Koe et Homan empochent chacune 20 000$ pour leur victoire en finale, et 7 500$ de plus pour leurs gains au tournoi à la ronde.

Toutes les trois équipes canadiennes se sont également qualifiées à la Grande Finale de la Coupe du monde, qui se tient à Pékin au mois de mai prochain. Les Canadiens y disputeront une bourse additionnelle avec les vainqueurs des prochaines éditions de la Coupe du monde de curling cette saison.

Le pointage en temps réel, le classement et les statistiques de la Coupe du monde de curling sont disponibles au https://l1live.curlingworldcup.com/