Tous les articles / Nos nouvelles / Kelowna rappelle de bons souvenirs à Équipe Canada au championnat du monde mixte

Kelowna rappelle de bons souvenirs à Équipe Canada au championnat du monde mixte

KELOWNA, C.-B. — Un championnat du monde est disputé au club de curling de Kelowna cette semaine, mais un logo au mur, à l’extrémité occupée par l’équipe locale, rappelle de manière frappante le plus prestigieux événement de curling dans l’histoire de Kelowna, il y a un demi-siècle.

Jim Anderson, à gauche, et Jim Waite sont de retour à Kelowna, où ils ont joué au Brier Macdonald de 1968.

Le Brier Macdonald de 1968 avait été disputé à l’aréna Memorial de Kelowna – à seulement 15 minutes à pied du club de curling en direction sud – et, bien que la vedette de la compétition ait été Ron Northcott de l’Alberta, qui avait remporté son premier de deux titres consécutifs au Brier grâce à un dossier de 10-1, deux autres joueurs ayant participé à ce championnat canadien sont ici cette semaine et ils ne sont pas de simples spectateurs au championnat du monde de curling mixte Winn Rentals 2018.

Jim Waite – qui évoluait comme deuxième au sein de l’équipe ontarienne de Don Gilbert en 1968 – est l’entraîneur de la formation canadienne cette semaine à Kelowna et a vu sa troupe porter sa fiche à 4-1 mardi matin grâce un gain sans équivoque de 10-1 sur Dave Watt de la Nouvelle-Zélande (0-4).

De son côté, Jim Anderson, le père du capitaine canadien Mike Anderson, évoluait comme deuxième avec le quatuor néo-brunswickois de Jim Ayer en 1968.

« C’est vraiment une expérience extraordinaire », a déclaré Waite, un entraîneur de longue date ayant dirigé de nombreuses équipes canadiennes au fil des ans. « Je ne suis pas sûr que le reste de l’équipe savait à quel point cet endroit a joué un rôle important dans la vie de Jim et dans la mienne. Mais quand je suis arrivé ici et que j’ai vu ce logo, les souvenirs sont revenus tout de suite. »

Fait à souligner, l’équipe ontarienne de Waite avait été la seule à vaincre Northcott, qui avait terminé la ronde préliminaire au sommet du classement avec une fiche de 9-1.

« Nous étions à égalité au dernier bout et il y avait beaucoup de pierres à l’avant », se souvient Waite. « Il (Northcott) avait dû tenter deux sorties pour écarter notre pierre et il a raté les deux par un cheveu. »

L’Ontario et l’équipe néo-brunswickoise d’Anderson avaient terminé le tournoi avec des dossiers identiques de 6-4. Fait intéressant, le principal souvenir d’Anderson à propos de ce Brier est également lié à un match contre l’Alberta.

« Si je me souviens bien, nous avions affronté l’Alberta le mardi soir et c’était la première soirée qu’ils allumaient les lumières pour la télévision en couleurs », a-t-il dit. « Lorsque nous sommes arrivés aux 11e et 12e manches, la glace était presque impraticable. Je crois qu’au dernier bout, une seule pierre avait atteint la maison. »

Waite était revenu à Kelowna depuis, mais Anderson, qui vit maintenant à Markham, en Ontario, en est à son premier séjour dans la vallée de l’Okanagan depuis l’époque où il agitait son balai de maïs pour le Nouveau-Brunswick à l’aréna Memorial.

« C’est parfait », a déclaré Anderson. « Je connais Jim depuis longtemps et c’est très agréable d’être ici avec Mike et cette équipe. »

Mike Anderson, à gauche, demande aux balayeurs Sean Harrison et Lauren Harrison de remporter la victoire contre la Nouvelle-Zélande

Waite et Anderson ont eu beaucoup de plaisir mardi matin alors que le Canada – Mike Anderson est secondé par la vice-capitaine Danielle Inglis, le deuxième Sean Harrison et la première Lauren Harrison – a disputé son meilleur match de la semaine pour s’approcher à une seule victoire d’une qualification pour la ronde éliminatoire.

Le Canada a marqué trois points dès le premier bout, puis a volé un point au deuxième, trois autres au troisième et un de plus au quatrième.

La Nouvelle-Zélande a finalement inscrit un point à la cinquième manche, mais l’équipe canadienne, qui représente le club de curling de Thornhill, en Ontario, a mis le match hors de portée avec deux points au sixième bout.

« Ça ressemblait beaucoup aux championnats nationaux de l’an dernier à Swan River (au Manitoba) », a dit Anderson. « La glace s’améliore au fur et à mesure que la compétition progresse et nos sensations étaient donc meilleures. Je ne sais pas si c’est le meilleur niveau que nous pouvons atteindre, mais c’est certainement très près. »

Le Canada complète sa ronde préliminaire avec deux matchs à 8 h HP, mercredi contre le Hongrois Zoltan Palancsa (2-2) et jeudi face à la Slovaque Daniela Matulova (4-0).

« Nous ne prenons rien pour acquis pour le moment, mais nous sommes en bonne position », a déclaré Anderson. « Maintenant, l’objectif est de trouver le moyen d’élever notre jeu au niveau où il doit être pour vendredi et samedi. »

Vous trouverez toute l’information sur la webdiffusion du championnat du monde de curling mixte Winn Rentals 2018 en CLIQUANT ICI.

Vous trouverez plus d’informations sur le championnat du monde de curling mixte Winn Rentals 2018, y compris les alignements des équipes et le calendrier complet, en CLIQUANT ICI.

Accédez aux résultats en direct et aux classements en CLIQUANT ICI.

Pour les mises à jour sur Équipe Canada, visitez www.curling.ca. Suivez-nous sur Twitter et Instagram à @CurlingCanada.