Tous les articles / Nos nouvelles / Dunstone ainsi que Sahaidak et Lott remportent l’or pour le Canada à la Coupe du monde de curling

Dunstone ainsi que Sahaidak et Lott remportent l’or pour le Canada à la Coupe du monde de curling

Les curleurs du Canada ont connu une bonne journée, dimanche, à la Coupe du monde de curling à Jönköping, en Suède. En effet, le duo de Kadriana Sahaidak et Colton Lott, en doubles mixtes, de même que l’équipe de Matt Dunstone, Braeden Moskowy, Catlin Schneider et Dustin Kidby chez les hommes – et leur entraîneur à tous, Scott Pfeifer – ont remporté la médaille d’or, et mérité leur laisser-passer pour la Grande finale à Beijing.

«C’est énorme !, se réjouissait Sahaidak après le match. Nous ne sommes jamais allés en Chine, nous allons à l’autre bout du monde et nous sommes fous de joie.»

Colton Lott et Kadriana Sahaidak, la Coupe du monde de curling Jönköping, Sweden (WCF/Céline Stucki photo)

Le tandem de Winnipeg Beach a démarré en force contre Kristin Skaslien et Thomas Ulsrud, de la Norvège, en se forgeant une avance de 4-2 à la pause après deux manches volées. Mais la Norvège a répliqué avec un vol en septième manche pour égaler la marque. Quand la tentative de placement de Skaslien a touché une garde, le Canada a marqué deux points pour l’emporter 7-5 et gagner la médaille d’or.

«Ça signifie vraiment beaucoup pour nous, assure Lott. Nous avons perdu des finales difficiles – au championnat national du Canada, puis au CanadInns, cette année. C’était vraiment génial de finalement l’emporter dans cette finale, surtout en représentant le Canada dans une compétition internationale.»

Après avoir inscrit une victoire inespérée contre les champions du monde de la Suisse, mercredi, les jeunes Canadiens ont dû disputer plusieurs rencontres difficiles durant le tournoi à la ronde.

«Ça nous a aidés à rester positifs, reprend Lott. Mais si tu traînes de l’arrière par quelques points, tu peux toujours revenir de l’arrière dans ce sport.»

Même le vol de la Norvège en septième manche n’a pas affecté leur approche, note Sahaidak.

«Nous nous sommes juste dit : on oublie ça, et on continue à jouer comme avant, ça va aller.»

Pour Dunstone, la finale masculine contre Niklas Edin, de la Suède, a donné lieu à quelques revirements dramatiques. En sixième manche, traînant de l’arrière 4-2 et face à une maison pleine de pierres canadiennes, Edin a réussi une spectaculaire triple sortie sur son premier lancer, puis a créé l’égalité quand la sortie ouverte de Dunstone a accroché une garde.

En septième manche, ce fut au tour d’Edin de rater un placement qui aurait pu marquer deux points, mais qui n’a pas atteint la maison, permettant à Dunstone de faire une sortie ouverte pour annuler la manche. Dans la dernière manche, une série de frapper-pousser parfaits a permis à Dunstone de réussir un coup franc ouvert pour l’emporter 5-4.

Matt Dunstone, la Coupe du monde de curling Jönköping, Sweden (WCF/Céline Stucki photo)

«Je pense que nous avons passé un message, cette semaine, estime Dunstone. Nous ne nous attendions pas à participer à cette compétition, en début d’année, alors de venir ici et d’en profiter pour battre une équipe de calibre mondial comme celle de Niklas Edin, c’est quelque chose que nous allons fêter.»

En plus de la bourse en argent, Sahaidak et Lott, tout comme Dunstone, sont maintenant qualifiés pour la Grande finale de la Coupe du monde, du 8 au 12 à Beijing, en Chine, aux côtés de Laura Walker et Kirk Muyres, et des équipes de Rachel Homan et Kevin Koe.

«Ça va être tout un plateau, ajoute Dunstone. Je n’aurais jamais pensé en un million d’années que j’irais en Chine deux fois en six mois. Ça va être agréable, une autre compétition de calibre international, sans doute, et, espérons-le, la chance de gagner un paquet de fric là-bas.»

La finale féminine entre Anna Hasselborg, de la Suède, et Kim Minji, de la Corée du Sud, est disputée à 10h HNE, dimanche. L’équipe de Darcy Robertson, Karen Klein, Vanessa Foster et Theresa Cannon, de Winnipeg, ne s’est pas qualifiée pour les éliminatoires.

Pour en savoir davantage sur la Coupe du monde, CLIQUEZ ICI.

Dustin Kidby, Catlin Schneider, Braeden Moscowy, Matt Dunstone, la Coupe du monde de curling Jönköping, Sweden (WCF/Céline Stucki photo)