Tous les articles / Nos nouvelles / Équipe Carey vise un troisième titre consécutif pour le Canada au Championnat du monde de curling féminin

Équipe Carey vise un troisième titre consécutif pour le Canada au Championnat du monde de curling féminin

Ça fait plus de 30 ans que le Canada n’a pas réussi à remporter trois médailles d’or consécutives au Championnat du monde de curling féminin.

De gauche à droite: capitaine Chelsea Carey, vice-capitaine Sarah Wilkes, l’entraîneur d’équipe Dan Carey, deuxiéme Dana Ferguson, premier Rachel Brown. Manquant, remplaçant Jill Officer, l’entraîneur national Elaine Dagg-Jackson.

À compter de samedi au Sportscenter de Silkeborg, au Danemark, Chelsea Carey et son équipe de Calgary vont participer au Championnat du monde de curling féminin LGT 2019, présenté par Pioneer Hi-Bred.

Carey, la vice-capitaine Sarah Wilkes, la deuxième Dana Ferguson, la première Rachel Brown, la substitut Jill Officer, l’entraîneur Dan Carey et l’entraîneure nationale Elaine Dagg-Jackson affronteront Min-ji Kim, de la Corée du Sud, samedi à 14 h 30 (heures de l’Est partout) dans leur première rencontre à Silkeborg.

Kim en sera à sa première présence au Championnat du monde féminin après quatre participations consécutives aux Mondiaux Juniors. Elle a aussi pris part à trois Coupes du monde de curling, cette saison, remportant l’or lors de la troisième tranche à Jönköping, en Suède, en février, et l’argent à Omaha, au Nebraska, en décembre.

Quant à elle, Carey tentera de procurer au Canada une troisième médaille d’or consécutive aux Mondiaux féminins, après les victoires de Rachel Homan, d’Ottawa, en 2017 à Beijing, et de Jennifer Jones, de Winnipeg, l’an dernier à North Bay, en Ontario.

Homan et Jones sont restées invaincues en route vers l’or.

La dernière fois que le Canada a remporté trois médailles d’or consécutives remonte au milieu des années 80, alors que les équipes canadiennes avaient, en fait, triomphé quatre fois de suite avec Connie Laliberte en 1984, Linda Moore en 1985, Marilyn Bodogh en 1986 et Pat Sanders en 1987.

Alors que Wilkes, Ferguson et Brown feront leurs débuts au Championnat du monde de curling féminin, Carey en sera à sa deuxième participation comme capitaine d’Équipe Canada ; en 2016, elle avait terminé quatrième à Swift Current, en Saskatchewan.

De son côté, Officer a accumulé une tonne d’expérience au Championnat du monde féminin au fil des années avec Équipe Jones, dont la conquête de la médaille d’or, l’an dernier, et en 2008 à Vernon, en Colombie-Britannique.

Wilkes a porté la Feuille d’érable à deux occasions : en 2016 au Championnat du monde mixte à Kazan, en Russie, aux côtés du capitaine Mick Lizmore, et à l’Universiade d’hiver de 2013 à Trente, en Italie, alors qu’elle jouait comme vice-capitaine dans l’équipe de Laura Crocker.

Équipe Carey complètera son week-end d’ouverture à Silkeborg en disputant deux matchs, dimanche : à 4 h contre l’Allemande Daniela Jentsch (médaillée de bronze au Championnat européen 2018), puis à 14 h contre Iveta Stasa-Sarsune, de la Latvie.

Les joueuses étoiles ne manqueront pas à Silkeborg, à commencer par la médaillée d’or olympique en 2018 et médaillée d’argent au Championnat du monde, la Suédoise Anna Hasselborg, et la vétérane suisse Silvana Tirinzoni, avec qui la championne du monde 2015, Alina Pätz lance les quatrièmes pierres.

Le Canada affrontera le Suisse, jeudi à 4 h, puis les Suédoises, vendredi à 4 h.

Silkeborg, Danemark, accueille le Championnat mondial de curling féminin LGT 2019, présenté par Pioneer Hi-Bred. (Photo, Sport Event Danemark)

Le plateau de 13 équipes est complété par Rui Wang, de la Chine, l’équipe hôte du Danemark et sa capitaine Madeleine Dupont, Oona Kauste, de la Finlande, Seina Nakajima, du Japon, Alina Kovaleva, de la Russie, Sophie Jackson de l’Écosse et Jamie Sinclair des États-Unis.

Depuis les débuts du Championnat du monde féminin en 1979, le Canada mène avec 17 médailles d’or, suivi de la Suède avec huit.

Le tournoi à la ronde sera disputé jusqu’au vendredi 22 mars, les six meilleures équipes accédant aux éliminatoires ; il n’y aura pas de bris d’égalité. Les résultats des matchs l’un contre l’autre serviront à attribuer les places dans les éliminatoires en cas d’égalité ; si ça ne suffit pas, les résultats du placement sur le bouton d’avant-match seront utilisés.

Les deux meilleures équipes du tournoi à la ronde passent directement en demi-finale, alors que la troisième affrontera la sixième, et la quatrième jouera contre la cinquième en quarts de finale, le 23 mars.

Les gagnants passent en demi-finale, plus tard ce jour-là. Les vainqueurs des demi-finales joueront pour l’or le 24 mars à 11 h, les perdants s’affrontant pour le bronze à 5 h.

TSN/RDS2, le diffuseur officiel de la Saison des Champions de Curling Canada, présentera une couverture en direct des matchs du Canada durant le tournoi à la ronde, en plus de tous les matchs des éliminatoires. CLIQUEZ ICI pour l’horaire complet de diffusion sur TSN.

La liste des équipes, l’horaire et le pointage en direct sont disponibles sur le site de la compétition, www.worldcurling.org/wwcc2019.

Le Championnat du monde de curling féminin 2020 sera disputé du 14 au 22 mars à Prince Georges, en Colombie-Britannique.