Tous les articles / Nos nouvelles / Le Canada toujours en vie grâce à une victoire contre la Russie au Championnat du monde féminin

Le Canada toujours en vie grâce à une victoire contre la Russie au Championnat du monde féminin

SILKEBORG, Danemark – Souriante, Rachel Brown a bien résumé la situation en quittant la glace, jeudi après-midi, au Sportcentre de Silkeborg; «Ils nous laissent encore jouer!»

(Photo, World Curling Federation/Céline Stucki)

Tout à fait! Avec encore deux parties du tournoi à la ronde, vendredi, Équipe Canada a encore une chance d’accéder aux éliminatoires au Championnat du monde de curling féminin LGT 2019, présenté par Pioneer Hi-Bred.

Les jeux semblaient toutefois être déjà faits pour une place dans les éliminatoires au début de la partie de jeudi contre Alina Kovaleva, de la Russie, qui a inscrit trois points dès la première manche contre une équipe canadienne qui, quelques heures plus tôt, venait de subir une défaite de 9-3 contre Silvana Tirinzoni, de la Suisse.

Mais la formation canadienne de Chelsea Carey, de Calgary – la vice-capitaine Sarah Wilkes, la deuxième Dana Ferguson, la première Rachel Brown, la substitut Jill Officer, l’entraîneur Dan Carey et l’entraîneure nationale Elaine Dagg-Jackson – a tout simplement refusé d’abandonner et s’est attelée à la tâche.

Et, deux heures et demi plus tard, le déficit de 3-0 du début s’était transformé en victoire de 9-6, améliorant la fiche du Canada à 5-5 – pas encore bonne pour une position dans les éliminatoires, mais pas écartée officiellement non plus.

«En début de saison, nous nous étions fixé l’objectif d’être une équipe acharnée, expliquait Chelsea Carey. «Nous avons encaissé une défaite difficile en début de saison (en septembre), où nous avions essentiellement abandonné après avoir tiré de l’arrière, et j’ai dit aux filles : “Ça va nous définir; nous devons l’accepter et travailler très fort pour devenir une équipe qui bataille pour l’emporter.“ C’est ce que nous avons fait toute l’année, jusqu’à la finale du Scotties, et ç’a été comme ça toute la semaine ici, également. Ça n’a pas été facile, nous nous battons pour chaque pouce, mais nous sommes bonnes là-dedans, alors on continue.»

C’était évident contre les Russes, qui glissent à 7-3 après cette victoire. Après que le Canada ait concédé trois points en première manche, les deux équipes se sont échangé des doubles dans les deuxième et troisième manches, jusqu’à ce que le Canada crée l’égalité avec un frapper-pousser de Carey bon pour trois points en quatrième manche. À partir de là, le Canada était en contrôle.

«Dans les autres parties, quand ça arrivait (concéder une grosse manche comme les trois points contre la Russie), ça faisait boule de neige, expliquait Brown. Cette fois-ci, nous nous sommes dit : tu sais quoi? On va reprendre nos deux points et revenir dans le match. Voilà notre état d’esprit : continuer à travailler fort, comme nous l’avons fait en finale du Scotties. Nous sommes redevenues la vieille Équipe Carey.»

Le Canada a volé un point au septième bout, puis a forcé la Russie à se contenter d’un simple en huitième.

(Photo, World Curling Federation/Céline Stucki)

Puis, en neuvième manche, et alors que la Russie mettait beaucoup de pression, deux superbes lancers de Wilkes ont pratiquement permis au Canada de l’emporter : d’abord une triple sortie montée, puis un beau placement derrière une garde de coin. Carey n’a plus eu qu’à terminer la manche avec un placement bon pour trois points.

Six équipes vont accéder aux éliminatoires à la conclusion du tournoi à la ronde, vendredi. Le Canada est présentement à égalité en septième place avec Jamie Sinclair, des États-Unis. Mais ces deux équipes à 5-5 ne sont qu’à une place de l’équipe japonaise de Seina Nakajima (5-4), qui affrontera trois équipes mieux placées qu’elle au classement du tournoi à la ronde.

Ça ne veut pas dire pour autant que le Canada aura un parcours de tout repos, vendredi, en affrontant d’abord la championne olympique en titre – déjà qualifiée pour les éliminatoires – la Suédois Anna Hasselborg (8-1) à 4 h (heures de l’Est), puis l’équipe hôte de la Danemark, menée par Madeleine Dupont (2-8) à 14 h devant des amateurs danois en grand nombre, sans doute.

«Malheureusement, nous continuons à nous placer dans cette situation où il nous faut remporter de grosses victoires, déplorait Carey. Nous en avons remporté une, aujourd’hui, et c’est ce qu’il faut continuer de faire. Je ne peux pas garantir que nous allons gagner, mais je peux garantir que nous allons tout donner sur la glace, et que nous n’abandonnerons pas jusqu’à ce que la dernière pierre soit lancée.»

Les 12 rencontres du Canada dans le tournoi à la ronde sont diffusées par TSN. Consultez l’horaire de diffusion ici : www.tsn.ca/2018-19-curling-broadcast-schedule-1.593081.

Pour des mises à jour sur Équipe Canada, visitez le www.curling.ca et suivez-nous sur Twitter, @curlingcanada.

Pour le pointage en direct, le classement et la composition des équipes du Championnat du monde de curling féminin LGT 2019, présenté par Pioneer Hi-Bred, allez sur : www.worldcurling.org/wwcc2019.