Tous les articles / Nos championnats / Les champions en titre de la Suède passent à 2-0 au championnat du monde de curling masculin Pioneer Hi-Bred

Les champions en titre de la Suède passent à 2-0 au championnat du monde de curling masculin Pioneer Hi-Bred

LETHBRIDGE, Alberta – Décalage horaire? Pause de sept semaines? Rien de ceci ne semble gêner le champion en titre Niklas Edin et sa puissante équipe suédoise depuis le début du championnat du monde de curling masculin Hi-Bred Pioneer 2019, présenté par Service Experts Heating, Air Conditioning and Plumbing.

Le Suédois Niklas Edin a une fiche de 2-0 au début du Championnat mondial de curling masculin Pioneer Hi-Bred 2019. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

À la recherche d’un quatrième titre mondial, ce qui égalerait un record, Edin a battu le Néerlandais Jaap van Dorp par 9-5 lors de la séance de dimanche matin pour porter sa fiche à 2-0.

Edin avait mentionné le décalage horaire et la longue période d’inactivité de son équipe après sa première victoire, samedi, mais a reconnu que cela n’a eu aucun impact négatif sur son équipe.

« Nous avons débuté en force au premier bout. Nous étions très près d’inscrire trois points, mais il a effectué un très bon tir et nous en avons plutôt marqué deux », at-il expliqué. « Par la suite, ce fut plutôt à sens unique, nous ne leur avons donné aucune chance avant de mener par 8-1 et, ensuite, ils ont marqué quelques points que nous n’aurions probablement pas dû concéder. Mais ce fut quand même une performance solide. »

Edin, le vice-capitaine Oskar Eriksson, le deuxième Rasmus Wranå, le premier Christoffer Sundgren, le substitut Daniel Magnusson, qui a remplacé Sundgren en deuxième moitié de match, l’entraîneur de l’équipe Fredrik Lindberg et l’entraîneur national Peja Lindholm du club de curling Karlstad ont marqué deux points dès la première manche, ont ajouté des vols d’un point lors des deuxième et troisième bouts, puis ont mis la rencontre hors de portée avec quatre points au cinquième. Edin a concrétisé ce coup d’éclat avec un lancer tout en douceur contre une pierre de ses adversaires dans la zone de quatre pieds.

« À 8-1, nous avons en quelque sorte dit que le match était terminé, à 100%, qu’il n’y avait aucune chance qu’ils reviennent de l’arrière », a déclaré Edin.

Les Pays-Bas, qui avaient surpris le champion olympique John Shuster des États-Unis samedi, ont réussi à prolonger le match avec des simples aux sixième, septième et huitième bouts, avant de lancer la serviette après la neuvième manche.

Ryan Sherrard, vice-capitaine allemand, dirige ses coéquipiers dimanche matin. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

« C’était bien que Magnusson puisse lancer quelques pierres », a dit Edin. « Le match a peut-être duré un ou deux bouts de trop, mais c’est correct. Nous jouons notre prochain match à 19 h, nous avons donc une longue pause, donc peu importe si nous avons dû jouer une demi-heure de plus. »

Dans les autres matchs disputés en matinée, le Japonais Yuta Matsumura a marqué quatre points au troisième bout et trois autres au septième pour battre le Chinois Qiang Zou par 9-6. Marc Muskatewitz de l’Allemagne a vaincu SooHyuk Kim de la Corée du Sud par 10-9 grâce à un superbe dernier lancer lors du bout supplémentaire, puis Peter de Cruz et ses coéquipiers suisses ont marqué le point de la victoire au 10e bout pour disposer de l’Écossais Bruce Mouat par 5-4.

« Nous savons que cette équipe est probablement l’une des favorites dans ce tournoi. Nous savons qu’ils peuvent vraiment très bien jouer », a déclaré de Cruz au sujet du jeune quatuor écossais. « Je pense qu’ils n’ont peut-être pas connu leur meilleur match et, de notre côté, nous avons disputé une bonne partie, alors je pense que nous méritions de gagner aujourd’hui. »

Les deux équipes ont échangé coup pour coup tout au long de leur duel, marquant successivement des simples jusqu’au cinquième bout, alors que la Suisse a réussi le seul doublé du match. Ensuite, de Cruz, son vice-capitaine de Benoît Schwarz, qui lance les quatrièmes pierres, le troisième Sven Michel, le premier Valentin Tanner, le substitut Claudio Pätz et l’entraîneur Thomas Lips ont fait preuve d’une patience exemplaire.

« Dans l’ensemble, nous avons profité de meilleures situations et Bruce a réussi quelques coups vraiment remarquables pour les garder dans le match, mais nous savions que nous devions simplement être patients et résister jusqu’à la fin », a dit de Cruz. « C’est toujours la clé au curling. Habituellement, lorsque vous êtes un peu impatient, c’est à ce moment que vous payez le prix. C’est difficile mentalement de toujours être patient, de continuer et continuer, mais cela en valait vraiment la peine. »

Le championnat du monde de curling masculin Pioneer Hi-Bred 2019 se poursuit dimanche avec les séances de 14 h et de 19 h (heure des Rocheuses).

Les résultats en direct, le classement et les statistiques du championnat du monde de curling masculin Pioneer Hi-Bred 2019 sont disponibles à l’adresse wmcc2019.worldcurling.org/

TSN / RDS2 assurent une couverture complète du championnat. CLIQUEZ ICI pour l’horaire complet de diffusion.

Pour toute l’information sur les billets, visitez https://www.curling.ca/2019worldmen/billets/?lang=fr