Tous les articles / Nos nouvelles / Les équipes canadiennes se rapprochent des finales à la Coupe du monde de curling

Les équipes canadiennes se rapprochent des finales à la Coupe du monde de curling

Le Canada a connu une excellente journée, vendredi, à la grande finale de la Coupe du monde de curling. Au total, les cinq équipes unifoliées ont remporté sept victoires sur une possibilité de huit et certaines d’entre elles se retrouvent en bonne position pour se qualifier pour les finales de dimanche.

Les équipes de double mixte, Kirk Muyres et Laura Walker, ont remporté deux matchs vendredi à Beijing et sont à une victoire d’atteindre la finale de dimanche lors de la grande finale de la Coupe du monde de curling. (Photo, World Curling Federation/Céline Stucki)

L’équipe de double mixte composée de Laura Walker et de Kirk Muyres (Edmonton / Saskatoon) a devancé les États-Unis au classement grâce à deux victoires à l’Aréna Shougang. Le duo canadien a d’abord battu les Chinois Cao Chang et Yuan Mingjie pour une deuxième fois cette semaine. La Chine a marqué un point lors de chacun des deux premiers bouts, mais Walker et Muyres ont dominé le reste du match et ont inscrit neuf points lors des cinq manches suivantes pour l’emporter par 9-2.

Le plus gros test de l’équipe a cependant eu lieu plus tard dans la journée contre Sarah Anderson et Korey Dropkin des États-Unis. Le duo américain a commencé la journée au premier rang, mais une défaite plus tôt dans la journée contre la Suisse, combinée à un revers de 9-8 contre Walker et Muyres, a permis à ces derniers de grimper au classement.

Au cours du duel à pointage élevé, le Canada a récolté un triplé au deuxième bout, mais les États-Unis ont répliqué avec trois points au troisième. Walker et Muyres ont ensuite réussi un placement pour quatre points au quatrième bout et ont été en mesure de conserver leur avance jusqu’à la fin.

« Nous sommes vraiment contents. C’est l’un des meilleurs matchs de double mixte auquel j’ai participé depuis longtemps », a déclaré Walker. « Nous avions la dernière pierre et Kirk a brossé avec brio pour moi. »

Walker et Muyres présentent une fiche de 4-1 et le scénario est simple pour l’équipe. Si les Canadiens remportent leur dernier match du tournoi à la ronde contre les Suisses Michele Jaeggi et Sven Michel (2-3) samedi à minuit (HE), ils accéderont directement à la finale de dimanche.

« Nous avons déjà disputé de nombreux matchs sans lendemain. Vous n’avez pas le choix. Vous devez gagner ou vous ne participez pas à la finale », a dit Muyres. « Nous voulions tout donner afin que la porte ne se referme pas devant nous. Nous savions que ce serait toute une bataille, car Korey et Sarah sont deux des meilleurs joueurs en double mixte. Ça a fonctionné. »

À l’opposé, l’autre équipe canadienne de double mixte, composée de Kadriana Sahaidak et Colton Lott (Winnipeg Beach, Manitoba) et évoluant dans l’autre groupe, n’a pas reçu de bonnes nouvelles vendredi. Malgré deux victoires en autant de sorties, y compris un gain contre une équipe jusque-là invaincue, le duo a été officiellement écarté de la finale.

Sahaidak et Lott ont fait subir aux Norvégiens Kristin Skaslien et Magnus Nedregotten leur première défaite de la compétition, par 8-7 en fusillade, et ont poursuivi sur leur lancée avec une victoire de 5-3 contre les Suisses Jenny Perret et Martin Rios plus tard dans la journée. Ces victoires ont élevé le Canada au deuxième rang du classement de leur groupe grâce à une fiche de 3-2 et une récolte de huit points, mais la Norvège présente un dossier de 4-1 et a mérité 13 points jusqu’ici, une récolte suffisante pour qualifier l’équipe pour la finale. Les formations méritent trois points pour une victoire en huit bouts ou moins, deux points pour une victoire en fusillade et un point pour une défaite en fusillade.

Sahaidak et Lott joueront pour l’honneur – et une plus grosse bourse – samedi à 4 h contre les Russes Maria Komarova et Daniil Goriachev (1-4).

Jill Officer, membre du Team Jones, à gauche, et Shannon Birchard ont joué un rôle crucial dans les deux victoires en fusillade de vendredi lors de la grande finale de la Coupe du monde de curling. (Photo, World Curling Federation/Céline Stucki)

Chez les dames, Jennifer Jones de Winnipeg a eu besoin de deux séances de tirs au bouton pour remporter deux victoires vendredi. Jones, la vice-capitaine Kaitlyn Lawes, la deuxième Shannon Birchard et la première Jill Officer ont d’abord privé l’Américaine Nina Roth de sa première victoire du championnat en l’emportant par 8-7.

Le Canada menait par 7-5 à l’amorce du huitième et dernier bout et les États-Unis ont joué de manière agressive dans l’espoir de marquer trois points pour obtenir la victoire et trois points au classement. À son premier lancer, Roth a réussi à cacher sa pierre derrière une garde, ce qui lui donnait deux pierres marqueuses. La dernière tentative de placement du Canada a courbé plus tôt que prévu, ce qui procurait aux États-Unis la chance d’effectuer un placement pour la victoire. Roth a suivi le même axe de lancer, mais son coup a manqué de force et elle a dû se contenter de deux points, ce qui a mené à la fusillade. Roth a alors placé sa pierre à l’arrière de la zone de quatre pieds et Jones – avec l’aide du brossage de Birchard et Officer – a répliqué avec le coup gagnant, sur le côté du bouton et sur la ligne de T.

« J’ai effectué deux mauvais lancers au cinquième bout, alors j’étais furieuse contre moi-même. Mais nous avons repris les deux points au sixième et avons réussi un vol au septième. Ce ne fut pas notre meilleure performance, alors nous devrons être un peu meilleures cet après-midi », a déclaré Jones entre ses deux matchs.

Jones et son équipe ont eu besoin d’une autre fusillade pour disposer de la Japonaise Satsuki Fujisawa par 7-6. Le Canada a placé sa pierre à 27,7 cm du centre de la maison. Fujisawa a fait presqu’aussi bien, mais sa pierre s’est arrêtée à 29 cm.

« Je ne suis pas la plus grande fan des fusillades, mais ce format nous a bien servies aujourd’hui », a dit Jones. « Shannon a très bien brossé lors des deux fusillades. »

L’équipe féminine du Canada présente une fiche de 4-0 à l’aube de ses deux derniers matchs du tournoi à la ronde. Jones affrontera la Chinoise Yilun Jiang (2-2) à 20 h 30 vendredi (HE), puis Roth et les États-Unis (0-4) à 7 h 30 samedi.

Chez les hommes, les deux formations canadiennes disputaient un match chacune vendredi et ont obtenu des résultats différents.

Matt Dunstone et son équipe de Regina ont remporté leur première victoire de la Coupe du monde de curling contre le médaillé d’or aux Jeux olympiques de 2018, John Shuster, vendredi. (Photo, World Curling Federation/Céline Stucki)

Matt Dunstone de Regina a remporté son premier duel de la compétition, contre l’Américain John Shuster. Dunstone, le vice-capitaine Braeden Moskowy, le deuxième Catlin Schneider et le premier Dustin Kidby ont réussi un placement de trois points à la troisième manche et un vol d’un point au quatrième bout pour vaincre les médaillés d’or olympiques par 5-2.

« Nous avons joué de manière plus décontractée et étions un peu plus confiants. Les trois premiers matchs ont été difficiles. Nous avons entamé ce duel en nous disant que c’était un nouveau départ, un tout nouveau tournoi à la ronde. Nous avons été en mesure d’aligner quelques bons bouts », a dit Dunstone.

L’équipe de Dunstone (1-3) terminera son tournoi à la ronde avec des affrontements face au Suédois Niklas Edin (3-1) à 20 h 30 vendredi et contre le Chinois Qiang Zou (2-2) à 4 h samedi.

« Ce sont probablement nos deux derniers matchs de la saison et, comme nous en parlions hier soir, nous nous devons de jouer le mieux possible », a déclaré Dunstone. « Je pense que nous sommes mathématiquement toujours en vie, mais nous ne le voyons pas de cette façon. Nous devons nous préoccuper uniquement de notre propre performance et bien jouer. Nous voulons nous amuser lors de ces deux derniers matchs, car la saison a été longue pour nous. »

De son côté, Kevin Koe de Calgary a perdu son seul match de la journée par 9-3 face au Suisse Yannick Schwaller. Koe, le vice-capitaine B.J. Neufeld, le deuxième Colton Flasch et le premier Denni Neufeld se retrouvent avec un dossier de 2-2.

Malgré cette défaite, Koe est toujours dans la course pour une place en finale, mais il devra offrir de solides performances à ses deux derniers matchs préliminaires. Il affronte le Norvégien Thomas Ulsrud (0-4) à 20 h 30 vendredi et l’Écossais Ross Paterson (3-1) à 4 h samedi.

Le personnel d’entraîneurs canadien est composé de Nolan Thiessen, Paul Webster et Geoff Walker.

Toutes les équipes disputent un tournoi à la ronde double au sein de leur groupe de quatre équipes de mercredi à samedi. Les formations de tête de chaque groupe se qualifieront pour les finales, qui auront lieu dimanche.

La bourse pour les gagnants des finales masculine et féminine est de 27 000 $ USD et les équipes perdantes méritent 13 000 $. En double mixte, le premier prix est de 13 500 $ et les médaillés d’argent reçoivent 6 500 $. De plus, chaque victoire lors du tournoi à la ronde vaut 3 000 $ pour les équipes à quatre joueurs et 1 500 $ en double mixte.

Consultez l’horaire complet et les informations sur toutes les équipes en compétition à Beijing en CLIQUANT ICI.

Pour de plus amples informations sur la Coupe du monde de curling, CLIQUEZ ICI.

Certains matchs de la grande finale de la Coupe du monde de curling seront diffusés par TSN ainsi que sur la chaîne YouTube de la Fédération mondiale de curling.

Voici les plans de diffusion de TSN (heure de l’Est; sujet à changement) :

  • • Samedi 7 h 30, femmes, Canada (Jones) vs É.-U. (Roth), TSN4
  • • Samedi 21 h, finale masculine, TSN2
  • • Dimanche 1 h, finale du double mixte, TSN1
  • • Dimanche 4 h, finale féminine, TSN1