Tous les articles / Nos histoires / Lavallée roule – littéralement – vers la victoire à la Coupe Caledonia

Lavallée roule – littéralement – vers la victoire à la Coupe Caledonia

Par Mario Annicchiarico

La devise de Gaétan Lavallée est qu’il n’y a pas d’obstacles dans la vie et que tout est possible, ce qui convient à merveille à l’homme de 51 ans.

Vivant avec la dystrophie musculaire depuis 17 ans, le résident du Québec n’a pas laissé la maladie débilitante l’empêcher de pratiquer le curling ou de relever tout autre défi qui se pointe devant lui.

Lavallée l’a récemment prouvé lorsque, en compagnie de ses coéquipiers Simon Hébert (capitaine), Jean-Pierre Gendron et Shawn Thompson, il a remporté le titre de la Coupe Caledonia, une compétition de niveau club qui limite le nombre de joueur élite à un seul par équipe (Hébert a déjà participé au championnat québécois Tankard).

Lavallée est devenu le tout premier athlète en fauteuil roulant à participer à la Coupe Caledonia, qui comprend quatre catégories (hommes, femmes, seniors et mixte) avec 16 équipes dans chaque catégorie. Cette saison, la compétition a eu lieu au club de curling Ville de Mont-Royal.

Le quatuor de Hébert a terminé la ronde préliminaire avec un dossier de 2-1, y compris une victoire de 7-0 contre le champion de 2018, Martin Patry. Les quatre équipes du groupe ayant terminé avec des fiches identiques de 2-1, une séance de tirs au bouton a servi de bris d’égalité et Lavallée a aidé son équipe à passer au tour suivant en plaçant sa pierre à 16,6 cm du centre de la maison.

Après des victoires en quart de finale et en demi-finale, la formation dirigée par Hébert a vaincu l’équipe de Mario Deschatelets au compte de 8-2 pour remporter le titre et couronner la plus belle histoire de l’événement.

De gauche à droite, les champions de la Coupe Caledonia, Jean-Pierre Gendron, Gaétan Lavallée, Shawn Thomson et Simon Hébert. (Photo, avec la permission de Curling Québec)

« C’était une histoire remarquable », a déclaré Marc-André Robitaille, directeur général de Curling Québec.

Lavallée a été initié au curling en septembre 2014, alors qu’il a participé à une activité sociale de curling avec les collègues de son épouse. Il envisageait d’être uniquement spectateur parce qu’il est en fauteuil roulant, mais l’organisateur, Hébert, lui a dit que personne n’était là pour regarder.

Lavallée a disputé tout le match et s’est démarqué parmi les autres nouveaux venus en effectuant quelques bons lancers et en jouant de façon constante. À partir de ce moment, Lavallée – qui a déjà joué au hockey, à la balle molle, au soccer, au golf, aux fléchettes en plus de s’adonner à la pêche – a développé son amour du curling.

« J’aime faire partie d’une équipe et participer à des événements compétitifs », a déclaré Lavallée, qui se passionne également pour la musique et joue de la batterie depuis 15 ans avec un groupe qui a produit un album et a fait une tournée au Québec.

Hébert a également invité Lavallée à participer à un tournoi annuel présaison au club de curling de Valleyfield.

« J’ai adoré cette expérience et je me suis senti bien intégré au groupe dès le départ. Les gens discutaient et interagissaient avec moi », a dit Lavallée.

Son équipe a été éliminée, mais on lui a demandé de remplacer une autre équipe et, encore une fois, Lavallée a trouvé l’expérience très positive.

Hébert a ensuite invité Lavallée à se joindre à son équipe de façon permanente pour une saison complète et le quatuor a remporté le championnat de la ligue.

« Le curling est mon passe-temps principal et une activité hebdomadaire que je ne veux pas manquer », dit-il. « J’aime le jeu et son aspect technique, mais aussi l’aspect social. »

Les gens lui posent souvent des questions sur son état, mais Lavallée préfère parler de curling ou d’autres sports et d’anecdotes diverses.

Il admet faire face à de nombreux défis pendant les compétitions.

« Les clubs de curling sont rarement accessibles pour les personnes en fauteuil roulant. Dans la plupart des cas, les gens doivent utiliser des escaliers pour se rendre sur la glace, dans les vestiaires ou au bar. Les salles de bain sont également très rarement accessibles, ce qui crée des défis », a expliqué Lavallée. « Mais je peux compter sur l’aide de mes coéquipiers et, bien souvent, sur la précieuse collaboration d’autres joueurs ou de membres qui offrent leur aide précieuse. »

Le succès colle à la peau de Lavallée, son équipe régulière, qui comprend Hébert, Simon-Olivier Hébert et Laurie Lavoie (ainsi que Shawn Thompson comme substitut), ayant connu une saison sans défaite dans sa ligue du mardi soir, remportant tous ses matchs à l’exception d’un verdict nul. Le 20 mars 2017, l’équipe a également réalisé un exploit rare en marquant huit points au cours d’une seule manche au club de curling de Cornwall.

Pour la Coupe Caledonia, Hébert souhaitait que son ami Lavallée vive une expérience différente. En même temps, ils souhaitaient tous deux éduquer les gens sur la façon de vivre et de jouer avec un handicap physique.

« La réponse a été formidable et c’est une expérience que je n’oublierai jamais », a souligné Lavallée, dont l’état s’est détérioré au cours des quatre dernières années, ses muscles s’effritant progressivement.

Mais cela ne freinera pas l’enthousiasme de Lavallée, car Hébert et lui pensent déjà à leur prochaine aventure sur la glace.

« Nous sommes loin d’être satisfaits et nous continuerons de repousser les obstacles », a déclaré Lavallée.