Tous les articles / Nos nouvelles / Avant-goût du Circuit mondial de curling : davantage d’équipes de pointe en lice pour la saison 2019-20

Avant-goût du Circuit mondial de curling : davantage d’équipes de pointe en lice pour la saison 2019-20

Il n’est plus permis d’en douter : la saison de curling est officiellement commencée.

Rachel Homan (devant) et Dawn McEwen de l’équipe Jennifer Jones ont commencé leurs saisons de curling 2019-20 cette semaine au AMJ Shorty Jenkins Classic. (Photo, Curling Canada/Michael Burns)

Alors que certaines des meilleures équipes au Canada n’ont pas encore disputé de bonspiel durant la saison 2019-20, presque toutes les meilleures équipes au monde seront en action au pays, dans deux événements.

À Cornwall, en Ontario, 49 équipes sont réunies pour la Classique AMJ Campbell Shorty Jenkins. Même si ce n’est plus le seul bonspiel de début de saison, le Shorty a encore la réputation de réunir un plateau de qualité pour une compétition spectaculaire.

Chez les hommes, 12 des 13 meilleures équipes au monde (selon le classement de l’Ordre du mérite du Circuit mondial de curling) seront de la partie. Le numéro 1 mondial, Kevin Koe (Calgary), le numéro 2, Brendan Bottcher (Edmonton), et le numéro 4, John Epping (Toronto), mènent la charge pour les Canadiens.

Bruce Mouat (No 5), de l’Écosse, Peter de Cruz (No 6) de la Suisse, et Ross Patterson (No 7), de l’Écosse, contribuent au cachet international de la compétition, tout en faisant partie du peloton de tête au classement mondial. Le champion du monde en titre, classé 3e au monde, Niklas Edin (Suède) est la seule équipe parmi le top 10 chez les hommes à ne pas avoir fait le voyage vers Cornwall.

Brad Jacobs (Sault Ste. Marie, Ontario) occupe présentement le huitième rang au monde, Matt Dunstone (Regina) est neuvième, et Brad Gushue (St. John’s, T-N) est dixième; ils tenteront tous d’améliorer leur pointage (et donc leur classement) au Shorty.

Le portrait est le même chez les femmes. La championne du monde en titre, Silvana Tirinzoni, a pris le premier rang mondial, la semaine dernière; elle devance de peu Anna Hasselborg (Suède). Les deux équipes ont joué à Oakville, en Ontario, où elles ont accumulé des points en début de saison.

L’équipe classée troisième au monde, Rachel Homan, d’Ottawa, va tenter de réduire l’écart après être restée inactive, la semaine dernière. Jennifer Jones (No 5), de Winnipeg, disputera sa première compétition de la saison, où elle tentera d’ajouter des points à son classement du Circuit mondial de curling, qui influence également le Système canadien de classement des équipes.

Avec un plateau aussi relevé, autant chez les hommes que chez les femmes, le Shorty permettra aux équipes gagnantes de progresser de quelques rangs au classement.

Le Système canadien de classement des équipes servira à choisir les équipes invitées à la Coupe Canada Home Hardware, à la fin de novembre,  de même que celles qualifiées pour le Roar of the Rings Tim Hortons 2021, où seront choisies les équipes de quatre joueurs chez les hommes et chez les femmes pour représenter le Canada aux Jeux olympiques d’hiver 2022. De son côté, l’Ordre du mérite du CMC détermine les équipes invitées aux compétitions du Grand Slam de Curling au cours de la saison.

D’autre part, les équipes féminines de pointe qui ne sont pas au Shorty iront au Savill Centre, à Edmonton, pour le Booster Juice Shoot-Out. Kerri Einarson (Gimli, Manitoba) est classée quatrième au monde, alors que Chelsea Carey (Calgary) occupe le septième rang. Parmi les 24 équipes en compétition, on retrouve notamment Satsuki Fujisawa, du Japon, classée sixième au monde. Elles se partageront une bourse de 32 000 $.

Quelques matchs en webdiffusion et les pointages en direct sont disponibles sur curlingzone.com.