Une foule ravie!

Le capitaine ontarien John Epping, à droite, célèbre sa victoire avec le vice-capitaine Ryan Fry samedi au Leon’s Centre. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

Epping et Équipe Ontario ont le dessus sur les champions en titre en lever de rideau du Brier Tim Hortons

KINGSTON, Ontario – Les efforts de Kevin Koe et d’Équipe Canada pour remporter un deuxième titre consécutif du Brier Tim Hortons, présenté par AGI, ont mal commencé, samedi au Leon’s Centre, alors qu’il a subi une défaite serrée de 5-3 contre John Epping et Équipe Ontario.

Les deux équipes ont eu du mal avec la force des placements, ce qui s’est soldé par des vols en début de match pour chacune d’elle, d’abord par l’Ontario en deuxième manche quand la tentative de double sortie de Koe n’a réussi à éliminer qu’une seule pierre d’Epping.

«Ce vol en début de match, qui nous a permis de leur ravir le marteau, est important», assurait Epping, dont l’équipe a maintenant remporté dix victoires consécutives; elle avait battu Koe en finale de la Coupe Canada Home Hardware, en décembre.

Epping, le troisième Ryan Fry, pour qui il s’agissait d’une 100e victoire en carrière au Brier Tim Hortons, le deuxième Mathew Camm, le premier Brent Laing, le substitut John Morris et l’entraîneur Jim Wilson, ont concédé un vol à leur tour en quatrième manche pour traîner de l’arrière 2-1; ils ont ensuite inscrit le seul double du match dans la manche suivante.

Le capitaine de l’équipe de Colombie-Britannique, Steve Laycock, dirige ses coéquipiers lors de la victoire de samedi contre les Territoires du Nord-Ouest. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

«Avec un seul point de retard, tu te sens dans le coup, mais si tu traînes de l’arrière par deux points, alors tu dois prendre des chances; nous avons réussi à garder ça serré», notait Epping, qui tenait la foule dans la palme de sa main à la fin de la rencontre.

Dans une rencontre orientée vers la stratégie, les deux équipes ont tenté de prendre le marteau pour les importantes manches paires, ce qu’Équipe Canada a réussi à faire; ils accusaient toutefois un retard de 4-3 en début de dixième manche. Koe avait la chance de réussir une triple sortie qui lui aurait permis de l’emporter, mais il n’a éliminé que deux pierres de l’Ontario, qui marquait ainsi un point.

«Avec Kevin Koe, on ne sait jamais, c’est un magicien», ajoutait Epping, nerveux en regardant son adversaire prendre place dans l’appui-pieds. «Tant que sa pierre n’est pas immobile, tu ne te sens jamais en sécurité».

Koe, le troisième B.J. Neufeld, le deuxième Colton Flasch, le premier Ben Hebert, le substitut Ted Appelman et l’entraîneur John Dunn, du Glencoe Club à Calgary, ont annulé la neuvième manche pour conserver le marteau pour la dernière. Epping a réussi une double sortie cruciale, alors que la tentative de Koe pour sa propre double sortie ne lui a permis de retirer qu’une seule pierre, ce qui l’a obligé à tenter une triple sortie.

«Ce lancer ne porte pas à conséquence si je suis assez proche avec mon premier, c’est celui-là qui m’a coûté cher, notait Koe. Je pense avoir déjà gagné cette compétition à quelques reprises après avoir perdu mon premier match, alors je ne vais certainement pas paniquer.»

Dans les autres rencontres de la première séance, Steve Laycock, de la Colombie-Britannique (Vernon/Kelowna, 1-0) a battu Jamie Koe des Territoires du Nord-Ouest (Yellowknife, 0-1) 6-4; Brad Gushue, de Terre-Neuve-et-Labrador (St. John’s, 1-0)  a dominé Jason Gunnlaugson du Manitoba (Morris, 0-1) 8-4 en huit manches; et Jamie Murphy de la Nouvelle-Écosse (Halifax, 1-0) a marqué trois points en cinquième manche et quatre en neuvième pour avoir raison d’Alek Bédard du Québec (Lacolle/Boucherville/Glenmore, 0-1) 10-3.

Gushue, champion du Brier en 2017 et 2018, a profité de l’avantage du marteau pour inscrire un double en deuxième manche, puis a volé deux autres points dans la manche suivante, et encore un autre en quatrième pour prendre une avance de 5-0 avec qu’Équipe Manitoba ne prenne ses marques.

«Pas vraiment le départ que nous espérions, reconnaissait Gunnlaugson. Nous avions une ouverture pour trois points au troisième bout, ce qui aurait évidemment fait toute une différence, mais je n’ai pas fait un bon lancer.»

Gushue a souligné le travail de ses deux premiers joueurs, qui ont bien joué, selon lui : «Ils nous ont mis en bonne position, surtout durant les cinq premières manches, où nous avons mis beaucoup de pression sur l’autre équipe.»

Le Brier Tim Hortons 2020 se poursuit avec une séance en soirée à 19 h, heure de l’Est.

Les pointages en direct, le classement et les statistiques du Brier Tim Hortons 2020 sont disponibles sur curling.ca/scoreboard.

TSN et RDS2 (en webdiffusion sur ESPN3 aux États-Unis) vont diffuser une couverture complète du Brier Tim Hortons 2020. CLIQUEZ ICI pour l’horaire de diffusion.

Pour des informations sur les billets pour le Brier Tim Hortons 2020, visitez le https://www.curling.ca/2020brier/billets/?lang=fr.  

Curling Canada