Tous les articles / Nos nouvelles / Koe trouve son rythme à la grande finale de la Coupe du monde de curling

Koe trouve son rythme à la grande finale de la Coupe du monde de curling

Les équipes canadiennes masculines, féminine et de double mixte ont remporté cinq victoires sur une possibilité de neuf jeudi lors de la deuxième journée de la grande finale de la Coupe du monde de curling à Beijing, y compris deux gains pour la formation de Kevin Koe.

Kevin Koe et son équipe de Calgary se sont ressaisis après leur défaite lors de la première journée avec deux victoires jeudi à la Grande Finale de la Coupe du monde de curling. (Photo, World Curling Federation/Céline Stucki)

La performance de Koe, originaire de Calgary, a été le point saillant de la journée pour le Canada puisqu’elle a permis à son équipe de grimper au classement après avoir entamé le tournoi avec une défaite mercredi. Koe, le vice-capitaine B.J. Neufeld, le deuxième Colton Flasch et le premier Denni Neufeld ont d’abord remporté une victoire de 5-4 contre le Norvégien Thomas Ulsrud. Koe a scellé l’issue du match à la dernière manche grâce à un placement à l’avant de la zone de quatre pieds sur son premier lancer. Ulsrud a ensuite raté une sortie en montée, ce qui a permis au Canada d’obtenir le point décisif.

Koe et ses coéquipiers ont poursuivi sur leur lancée lors de leur deuxième match de la journée en disposant de l’Écossais Ross Paterson par 9-2. Koe a joué le premier bout de manière agressive et a été récompensé par une récolte de trois points. Le Canada a été une fois de plus récompensé au deuxième bout, inscrivant un vol de trois points suite à une erreur de l’Écosse. Fort d’une avance de 6-0 après deux manches, Koe a vogué vers la victoire. L’Écosse a marqué deux points au troisième, mais le Canada a répliqué avec deux points au quatrième et un vol d’un point au cinquième.

« Nous avons vraiment mal joué hier, alors c’est bien que nous ayons très bien joué aujourd’hui. La glace nous joue encore quelques tours, mais nous allons prendre ces deux victoires. Nous sommes de retour dans la compétition et nous avons des chances de gagner si nous continuons à jouer ainsi », a déclaré Koe.

Koe (2-1) sera de retour sur la glace vendredi, alors qu’il ne disputera qu’un match. Il affrontera le Suisse Yannick Schwaller (2-1) – seule équipe à avoir battu Koe jusqu’ici – à 4 h (heure de l’Est).

« Nous avons connu une très bonne année, alors ce serait bien de la terminer sur une bonne note. Il y a beaucoup de bonnes équipes ici. Nous avons eu une bonne journée aujourd’hui pour nous replacer dans le tournoi et notre objectif est de jouer dimanche », a dit le capitaine canadien.

Également chez les hommes, Matt Dunstone, le vice-capitaine Braeden Moskowy, le deuxième Catlin Schneider et le premier Dustin Kidby ont commencé la journée avec une défaite 5-4 aux mains du champion du monde en titre, Niklas Edin de la Suède. Dunstone a pris une avance de 3-2 grâce à une sortie bonne pour deux points au cinquième bout et les équipes ont ensuite échangé des simples lors des deux bouts suivants. Cependant, le Canada a permis à Edin d’effectuer un lancer pour deux points à la manche ultime et de se sauver avec la victoire.

L’équipe canadienne a tenté de se reprendre plus tard dans la journée lors de son duel contre le Chinois Qiang Zou. Cependant, la Chine a pris une avance rapide et Dunstone n’a jamais été en mesure de remonter la pente, s’inclinant finalement par 7-5. Les Chinois détenaient un avantage de 5-2 après quatre bouts et le Canada a dû tenter de creuser l’écart en deuxième moitié de match. Après avoir marqué un point au cinquième bout, le Canada a limité ses adversaires à un point au sixième et a inscrit un doublé au septième. Les Canadiens devaient donc réussir un vol à la dernière manche pour forcer une fusillade et l’équipe unifoliée est passée bien près. À son dernier lancer, Dunstone a tenté de placer une garde à l’avant de la maison mais sa pierre a glissé un peu trop loin dans la zone de huit pieds, ce qui a permis à son rival de réussir une sortie double et de concrétiser sa victoire.

Dunstone (0-3) aura la chance de rebondir lors de son unique duel de vendredi face à l’équipe de John Shuster (2-1) des États-Unis, à minuit.

Colton Lott et Kadriana Sahaidak ont ​​remporté leur première victoire à la Grande Finale de la Coupe du Monde de Curling, jeudi à Beijing. (Photo, World Curling Federation/Céline Stucki)

En double mixte, les deux équipes du Canada ont divisé les honneurs de leur programme double jeudi.

Kadriana Sahaidak et Colton Lott, originaires de Winnipeg Beach, au Manitoba, ont commencé la journée avec une défaite de 10-4 contre les médaillés d’argent olympiques, les Suisses Jenny Perret et Martin Rios. La Suisse a pris le contrôle du match en inscrivant quatre points au troisième bout et un vol d’un point au quatrième. Le Canada a répliqué avec un doublé au cinquième et un simple au sixième, mais ses rivaux ont de nouveau marqué quatre points au septième bout, ce qui a mis le match hors de portée.

Sahaidak et Lott ont toutefois rebondi plus tard dans la journée avec un gain de 6-5 sur les Russes Maria Komarova et Daniil Goriatchev. La victoire n’a cependant pas été facile pour l’équipe canadienne. La Russie détenait une avance de 5-4 avec le marteau à l’amorce du septième bout, mais Sahaidak et Lott ont volé un point lors de chacune des deux dernières manches pour décrocher leur première victoire du championnat.

« Nous avons prié pour une erreur lors de la dernière manche. Nous nous améliorons à chaque match et nous continuons à mieux comprendre la glace », a déclaré Lott. « C’est bien d’avoir enfin cette première victoire. »

L’équipe de double mixte présente une fiche de 1-2 au classement et entamera la deuxième moitié du double tournoi à la ronde vendredi. Sahaidak et Lott auront la chance de gagner un peu de terrain en affrontant les deux équipes contre lesquelles ils ont perdu jusqu’ici : les Norvégiens Kristin Skaslien et Magnus Nedregotten (3-0) à minuit, puis Perret et Rios (1-2) à 7 h 30.

L’autre équipe de double mixte du Canada, Laura Walker et Kirk Muyres (Edmonton / Saskatoon), a également commencé la journée avec une défaite. Sarah Anderson et Korey Dropkin des États-Unis ont battu le duo unifolié par 8-7 jeudi matin à Beijing.

Le Canada a pris une avance de 5-4 à la pause du quatrième bout après avoir réussi un placement bon pour trois points. Mais les États-Unis ont repris l’avantage aux deux bouts suivants, inscrivant un point au cinquième et en volant deux au sixième. Le Canada a créé l’égalité avec un doublé au septième, mais les États-Unis ont utilisé leur avantage numérique au dernier bout pour inscrire le point victorieux.

Walker et Muyres ont répondu plus tard dans la journée avec un gain de 6-5 en fusillade contre les Suisses Michele Jaeggi et Sven Michel. Les équipes ont échangé coup pour coup tout au long du match, y compris des doublés successifs lors des deux premiers bouts, suivis de simples pendant le reste du match. Avec une égalité de 5-5, Muyres a effectué le dernier lancer du Canada en fusillade et a placé sa pierre à 5,9 cm du centre de la maison.

L’équipe canadienne présente une fiche de 2-1. Walker et Muyres affronteront les Chinois Cao Chang et Yuan Mingjie (1-2) à 20 h 30 jeudi. Ils tenteront ensuite de prendre leur revanche face à Anderson et Dropkin (3-0), à compter de 4 h vendredi.

La vice-capitaine de l’équipe Jones, Kaitlyn Lawes, remet une pierre lors de la deuxième victoire de l’équipe féminine canadienne de l’événement à la grande finale de la Coupe du monde de curling(Photo, World Curling Federation/Céline Stucki)

Chez les dames, Jennifer Jones a remporté son seul duel de la journée pour conserver un dossier parfait de 2-0. Jones, la vice-capitaine Kaitlyn Lawes, la deuxième Shannon Birchard et la première Jill Officer ont vaincu la Chinoise Yilun Jiang par 4-1. L’équipe de Winnipeg a blanchi les deux premières manches, a inscrit un point au troisième et en a volé un au quatrième. La Chine a répliqué avec un point au cinquième bout, mais le Canada a scellé l’issue du match avec des simples aux sixième et septième bouts.

Jones et son équipe affronteront Nina Roth des États-Unis (0-2) à 20 h 30 jeudi et la Japonaise Satsuki Fujisawa (1-1) à 4 h vendredi.

Le personnel d’entraîneurs canadien est composé de Nolan Thiessen, Paul Webster et Geoff Walker.

Toutes les équipes disputent un tournoi à la ronde double au sein de leur groupe de quatre équipes de mercredi à samedi. Les formations de tête de chaque groupe se qualifieront pour les finales, qui auront lieu dimanche.

La bourse pour les gagnants des finales masculine et féminine est de 27 000 $ USD et les équipes perdantes méritent 13 000 $. En double mixte, le premier prix est de 13 500 $ et les médaillés d’argent reçoivent 6 500 $. De plus, chaque victoire lors du tournoi à la ronde vaut 3 000 $ pour les équipes à quatre joueurs et 1 500 $ en double mixte.

Consultez l’horaire complet et les informations sur toutes les équipes en compétition à Beijing en CLIQUANT ICI.

Pour de plus amples informations sur la Coupe du monde de curling, CLIQUEZ ICI.

Certains matchs de la grande finale de la Coupe du monde de curling seront diffusés par TSN ainsi que sur la chaîne YouTube de la Fédération mondiale de curling.

Voici les plans de diffusion de TSN (heure de l’Est; sujet à changement) :

  • • Jeudi 20 h 30, femmes, Canada (Jones) vs É.-U. (Roth), TSN.ca / TSN App (en différé TSN2 @ 2 h 30)
  • • Vendredi minuit, hommes, Canada (Dunstone) vs É.-U. (Shuster), TSN2
  • • Samedi 7 h 30, femmes, Canada (Jones) vs É.-U. (Roth), TSN4
  • • Samedi 21 h, finale masculine, TSN2
  • • Dimanche 1 h, finale du double mixte, TSN1
  • • Dimanche 4 h, finale féminine, TSN1